L'histoire des Hail - MAJ 25/10 - Chapitre 27

Réponses

  • UnPoulpeetDesChatsUnPoulpeetDesChats Messages 3,788 Membre
    Oooh des lecteurs fantôme :smiley:
    @Twilys C'est noté pour Emile! Effectivement une petite discussions entre les deux protagonistes ne ferait pas de mal au couple :smirk:
    @Chichi22 Emile est un peu effacé par rapport à Jade... C'est sans doute pour cette raison que tu préfère Eliott :) C'est vrai que ce serait vachement romantique qu'ils finissent ensemble. Le détective et la cliente. Grace à la résolution de l'affaire, un lien particulier c'est construit entre les deux... En tout cas merci beaucoup <3 Maintenant que ton vote est comptabilisés tu peux à nouveau disparaitre :lol:

    Récapitulatif des votes :

    Eliott : 5
    Emile : 3

    🐙 🐱

    NSBC : Lucioles Colorées | Histoires Terminées : L'Antilope, la Lionne et moi - L'un pour l'autre| Histoire en pause : L'histoire des Hail
    Studio | Origin ID/Twitter: 1PoulpeDesChats
  • BilbonBilbon Messages 1,427 Membre
    octobre 2016 modifié
    #Eliott *part en courant*
    ID Origin : Ameline73
    Ma Galerie
    Mon Studio

    °°°
    Histoire terminée : La vie de Lily Krasvick, un désastre sans nom.
    Mon Legacy 2.0 : O'Neil 2.0
  • UnPoulpeetDesChatsUnPoulpeetDesChats Messages 3,788 Membre
    Haha @BilbonSk. :lol: De toute façon j'ai hâte de jouer la suite même si j'ai déjà commencé, donc je clôture les votes ce soir :blush:

    🐙 🐱

    NSBC : Lucioles Colorées | Histoires Terminées : L'Antilope, la Lionne et moi - L'un pour l'autre| Histoire en pause : L'histoire des Hail
    Studio | Origin ID/Twitter: 1PoulpeDesChats
  • cutsiepigtailscutsiepigtails Messages 1,128 Membre
    Ce soir pour la fin des votes ?!? :scream: comment je vais faire pour choisir moi ???? il va falloir tout relire et je sais pas si j'aurai le temps :sweat_smile: ... Au début j'avais le gros coup de cœur pour Eliott .... puis on a rencontré Émile et c'était just waouh... ça me semblait si évident : choisir Émile à la place de Eliott... puis tu nous a montré les deux chapitres bonus et je suis totalement perdue !!!! Je sais plus qui choisir !!! car au finale il y a quelque chose qui me déplait chez Émile, j’arrive pas à mettre le doigt dessus, mais en même temps... enfin, je sais pas, je sais plus...

    Le truc, c'est qu'elle est déjà avec Émile, il y a de l’alchimie entre ces deux là, ce sera plus facile de continuer l'histoire dans ce sens... mais en même temps je serai hyper curieuse de voir comment tu ferai pour tourner l'histoire pour qu'elle termine avec Eliott ...

    bon... pour l'instant je vais mettre une option "intention de vote" sur Eliott... si j'ai le temps de relire tout avant ce soir je viendrai confirmer mon choix ou peut-être changer de vote !! si j'ai pas le temps, va pour #Eliott

    (par contre je trouve Émile carrément plus beau que Eliott...)
    ID Origin : cutsiepigtails - n'hésitez pas à m'ajouter :)
    Yes, je suis anglophone, mais je suis ni Américaine, ni Australienne, ni Canadienne ni Néo-Zélandaise , ni Sud-africaine, ni Anglaise, ni Écossaise, ni Irlandaise.... je suis, je suis, je suis ?
  • UnPoulpeetDesChatsUnPoulpeetDesChats Messages 3,788 Membre
    Admettons que tu change de vote, je crois qu'Eliott l'emporte toujours. Et ça m'arrange bien j'ai préparé la suite... (Comment ça j'attends même pas la fin des votes ?)
    J'ai quand même fait une sauvegarde avant au cas où ça change. J'écris la suite là... Je dis jusqu'à 19h histoire que ce soit sûr et certain et que je puisse publier (ou alors que je change carrément le chapitre). Désolé si c'était court comme vote, mais je m'attends pas non plus à un revirement de situation. J'ai trop hâte de publier haha. @cutsiepigtails
    En tout cas merci pour Emile, vu que c'est moi qui l'ai créé. Eliott c'est le fruit de la génétique et le papa n'était pas de moi (ni la mère d'ailleurs il me semble).
    Je suis vraiment désolé si je vous prends de courts. 24h c'est peu... Mais j'ai envie d'avancer. J'espère que tu aura le temps de relire sinon tant pis. Je ne comptabilise pas ton vote pour le moment :blush: Même si pour le moment ça va plus dans le sens d'Eliott.
    Si vous êtes pour Emile faite le moi savoir histoire que je change l'histoire :) Sinon ce soir la maj un peu glauque débarque... :lol:

    🐙 🐱

    NSBC : Lucioles Colorées | Histoires Terminées : L'Antilope, la Lionne et moi - L'un pour l'autre| Histoire en pause : L'histoire des Hail
    Studio | Origin ID/Twitter: 1PoulpeDesChats
  • UnPoulpeetDesChatsUnPoulpeetDesChats Messages 3,788 Membre
    Pardon j'ai encore flooder :grimace:
    Il est 19h et donc je clôture les votes. C'est Eliott qui l'a remporté avec 5 (+1) contre 3 :blush:
    Encore une fois désolé si je n'ai pas laissé beaucoup de temps, mais je doute que des retardataires viennent par la suite :wink:
    ******
    17 : Sous l'arche...


    J'ai reçu un coup de fil d'Anil, sa belle avait accouchée. Je me suis donc rendu en hâte à Willow Creek. C'était une petite maison mais, bien plus spacieuse que mon chez moi.
    - Félicitations Elsa! Alors fille ou garçon ?
    - Deux filles!
    - Des jumelles ? Je suis doublement tata! Je suis tellement heureuse pour vous… Et comment se prénomme ces petites beautés ?
    - Justine et Chloé, mais entre, tu pourras visiter la maison dans ce cas. Elles se trouvent dans notre chambre. Nathanaëlle et Charlie font chambre à part pour le moment..
    - Mais ? Comment ça se fait ?
    - Oh non ne t'inquiète pas pour eux, ils s'aiment toujours autant, juste que la maison comprend trois chambres, dont deux pour enfants. Avec Anil on dort dans la chambre parentale… Ils habitent ici jusqu'à ce qu'ils trouvent la parfaite petite maison. Moi je vais me reposer sur le canapé, prends ton temps avec les deux petites puces.

    pnkwlx72tlpz.jpg


    Et c'est ainsi que je me suis retrouvé devant le berceau de Justine ou Chloé, je ne sais pas trop. J'étais toute gaga… Elles étaient magnifiques, en parfaite santé. Je voyais leur petit sourire, leurs petites mains, leurs petits pieds… J'étais complètement hypnotisée par ces petites choses qui bougeaient et me regardaient droit dans les yeux. Ça me donnait envie de moi aussi devenir maman. Mais rien ne pressait…

    rv2fnm14mmkq.jpg

    z53n2mqwvxs9.jpg


    Les mois passaient, les petites puces grandissaient à vu d'œil. Je leurs rendaient visites de temps en temps…
    Je vivais ma vie, loin d'Émile. Nos emplois du temps étaient carrément incompatibles. Je finissais à dix-huit heures et forcement c'est à cette heure là qu'il devait partir au travail. Il se couchait quand je me levais. Je n'avais plus le droit de prendre de jour de congé donc je ne pouvais passer une seule journée à ses côtés. Je le voyais juste le soir des mardi et mercredi. Et encore, je n'avais pas envie de m'éterniser, j'étais crevée. Le temps de prendre soin de moi et voilà qu'il était l'heure de se coucher. Peu à peu je m'habituais à son absence, j'avais appris à vivre avec.

    8nwvlw300irj.jpg

    rw1rohdda1jw.jpg


    Le week-end je peignais et je jouais de la guitare. J'aimais par-dessus tout créer, Émile ne comprenais pas trop mon attrait pour toutes ses choses. Lui, était derrière son bar. Il vivait pour créer des boissons, pour son boulot. J'étais tellement habituée à vivre loin de lui que j'en oubliais qu'on vivait sous le même toit.

    aul7u5qvjy70.jpg

    m4110q1shai7.jpg


    Je voyais plus régulièrement ma famille que mon amoureux. Pour dire. Il me rendait visite une fois par semaine. Anil pétait la forme depuis qu'il était papa, il travaillait beaucoup mais, Elsa était mère au foyer ce qui lui permettait de la voir toute la journée avant de partir au travail. Charlie lui était très heureux de partager sa vie avec Nathanaëlle. Mes frères étaient bien plus épanouis que moi.

    qj3642a7idti.jpg


    Ma mère elle, n'allait pas très bien. Elle supportait mal la solitude dans sa grande maison, elle ne savait que faire de tout l'argent qu'elle avait durement gagné. Je lui avais conseillé d'emménager dans une plus petite maison afin qu'elle se sente moins seule. Mais elle ne voulait pas quitter ce foyer où elle avait donné naissance à ses enfants, où elle avait vu mon père mourir. Elle ne voulait pour rien au monde quitter cette maison qui était bourrée de souvenirs plus ou moins joyeux.

    rnyy6xpf7kwy.jpg


    Un mardi alors que je rentrais épuisé du travail, je suis tombé sur un étrange spectacle. Émile accompagné d'une jeune femme. Ils ne m'avaient pas entendu arriver, je les ai donc observés et je ne savais d'où venait cette fille, ni ce qu'elle faisait chez moi au côté de mon amoureux.
    - Ahem.
    Ils avaient tout les deux sursauté avant de se relever. Moi, je bouillonnais.

    wx387mr5u3by.jpg


    - Tu peux m'expliquer là ?
    - Ce n'est pas ce que tu crois…
    - Alors, explique-moi.
    - C'est une collègue… Enfin une serveuse à l'Ardoisette. Elle voulait des conseils pour pouvoir évoluer dans son job… Ils comptent installer un bar.
    - Tu n'avais pas l'air de parler boulot, excuse-moi.

    hc0r8iu94e35.jpg


    - Oh mais, Jade t'arrête un peu cette jalousie stupide! JE FAIS CE QUE JE VEUX DE MES REPOS. J'invite qui je veux à ce que je sache.
    - Jusqu'à preuve du contraire, avant que tu viennes ici, c'était chez moi. Donc j'ai le droit d'avoir un minimum d'explication lorsque t'invite une fille que je ne connais pas. Je ne peux savoir ce que vous avez fait en mon absence. Je rentre plus tôt et voilà que je te retrouve avec une fille!

    4ef5azyiwxr2.jpg


    - Mais tu vas arrêter un peu!
    - Qui me dit que tu n'es pas amoureux d'elle ?
    - Non je ne suis pas amoureux d'elle! Bien que je puisse très bien, au moins elle n'a pas vingt kilos en trop.
    Touché. Il n'avait jamais osé s'attaquer à mes rondeurs. Il ne m'avait jamais parlé sur ce ton.

    97b7cifhyv8c.jpg


    - Maintenant tu m'excuses mais je vais reprendre là où j'en étais avec Emma.
    - C'est bien un prénom de pouffe ça, Emma.

    ym7pn0y79iap.jpg


    Je bouillonnais. Je sentais la rage envahir chacune de mes veines, chacun de mes vaisseaux. Mon cœur battait à tout rompre. Je ne m'étais jamais disputé avec Émile, c'était bien la première fois. Tout est différent avec lui maintenant. Je ne sais pas si c'est son boulot qui lui monte à la tête, mais peu à peu il devient insupportable. Mais peut-être que j'ai trop exagéré ? Je n'aurais sans doute pas du me comporter de cette façon… Mais la jalousie m'a vaincu. C'est qu'elle est jolie cette Emma et effectivement elle a vingt kilos en moins. Presque squelettique. Alors, je les ai vus s'allonger sur le sol, j'ai entendu Émile s'excuser de mon comportement auprès de celle-ci. Je suis vite rentrée à l'intérieur, c'était un supplice de le voir si proche d'une autre femme. Qui me dit qu'il travaille réellement ? Qui me dit qu'il n'a pas un coup de cœur pour Emma ? Qui me dit qu'il ne m'aime plus ? Tant de questions sans réponses… Alors, je me suis occupé de moi, j'ai pris une bonne douche afin de me calmer, j'ai mangé et je suis allée me coucher. Je ne savais même pas si Emma était encore là, je ne savais même pas ce qu'il faisait. Mais il valait mieux que je ne le sache pas.

    lr6cns3jrfhi.jpg



    Personne ne s'est excusé dans la soirée. J'avais un plan, je m'excuserais lorsqu'il se glisserait dans le lit. Mais il n'est jamais venu. Il s'est installé sur le canapé. Alors, j'ai pleuré le plus silencieusement possible. J'avais mal. Très mal. Du coup, j'ai pris une décision : il fallait déjà que j'en parle à Charlie, mais le meilleur moyen de se réconcilier était de se rappeler pourquoi on s'aime, pourquoi on est ensemble. L'union. L'amour. La vie. C'était la meilleure solution, lui rappeler à quel point je l'aime malgré nos vies quelque peu différente. Lui rappeler que je serais à jamais sa moitié. Que lui et moi c'est pour la vie. Du moins j'essayais de m'en persuader…

    d4vwuim80uxt.jpg



    C'était simple, un contact auprès de Charlie et un évènement très particulier allait se dérouler. J'étais intimement persuadée que c'est le genre d'évènements qui unis les familles et les couples. Le genre de choses qui ne s'oublient pas. Qui reste graver à jamais dans notre mémoire. Tout serait parfait. Vraiment parfait. Un mariage, le plus beau des mariages. Il fallait que je me rendes à Magnolia Promenade acheter ma robe. Il fallait que je sois parfaite. Je ne préviendrais pas Émile, je lui demanderais seulement de prendre un jour de congé pendant le week-end. Ce sera sa petite surprise. Une belle surprise. Je suis sûre que ça nous unira, pour l'éternité. Ce serait ma façon de m'excuser. Lui rappeler que je suis tout à lui.
    Le lendemain je prenais donc mon téléphone et j'annonçais la nouvelle à Charlie. Il était tout heureux, voilà maintenant un an et demi qu'il attendait que je saute le pas. Un mariage commun. Qui unirait deux couples et une même famille.
    J'ai prévenu Émile de prendre un jour de congé. Nous étions Samedi et nous avions rendez-vous dans mon ancienne maison : chez ma mère. Elle avait acheté tout le nécessaire, si je ne le faisais pas dans mon adorable maison c'était bien pour garder la surprise à Émile. J'avais acheté ma robe un soir lorsqu'il était au travail. Ni vu, ni connu.

    p9vhc7cqjpmc.jpg


    Le samedi, on s'est tous donné rendez-vous chez ma mère. Sauf Émile qui dormait encore, car il avait travaillé jusqu'à très tard. Il devient nous rejoindre vers midi… sous l'arche mais, ça il ne le savait pas encore.
    Lorsque ma mère m'a vu elle avait les larmes aux yeux. Elle m'a susurré un "Tu es magnifique". Personne dans la famille ne savait qu'avec Émile c'était tendu en ce moment, personne ne savait qu'il n'était pas au courant par le mariage, personne ne savait que j'avais organisé cette surprise pour raviver la flamme. J'avoue que j'étais tendue, je tremblais de tout mon être et bien que je sois heureuse pour mon frère, c'était un supplice de le regarder se marier.
    Nathanaëlle était magnifique dans sa robe, mon frère était très élégant en costume, c'était la première fois que je le voyais s'habiller de cette manière. Le mariage était très beau, mais je n'ai pu en profiter. J'étais hypnotisée par la réaction d'Émile. Comment allait-il réagir ? Allait-il avoir des larmes aux yeux ? Allait-il me remercier d' avoir organiser ce mariage ? Ou alors ce serait totalement le contraire ? Mais non… C'est lui qui m'a demandé en fiançailles!

    i6szmu2wbswz.jpg


    Puis vint le moment où Émile arriva. Il était tout étonné en voyant l'arche… Il regarda autour de lui et pu voir Nathanaëlle et Charlie au comble du bonheur. Il alla les féliciter. Pour le moment il ne m'avait pas encore vu… J'étais sous l'arche à attendre. Mes mains étaient moites, mon cœur battait tellement vite que j'étais au bord de l'accident cardiaque. Mais en même temps mon cœur me soufflait que c'était le plus beaux jours de ma vie.
    Puis il m'a vu… Il me regarda de haut en bas. Il paraissait surpris. Il inspira un grand coup.

    dkzwr5w2jhom.jpg


    Je vis sous regard passer de la surprise à la stupéfaction. J'ai sorti les bagues de ma poche, il me regarda. Encore et toujours. Mais peu à peu son visage se décomposa. Il ne me regardait plus dans les yeux, il regardait le sol. Que se passait-il ?
    - Tu es sûre que tu veux te marier ?
    - Certaine.
    - Je crois… je crois…
    - Oui ?
    - Que ce n'est pas une bonne idée.
    Mon cœur s'arrêta soudain de battre. Je sentais une boule se contracter au creux de mon ventre.
    - Pourquoi ?
    J'avais essayé de paraître le plus stoïque possible, la plus calme, mais au fond j'avais mal, terriblement mal. Je fis tomber les bagues par terre. Je ne cherchai pas à les ramasser. J'attendais des explications.
    - Je ne me vois pas passer ma vie à tes côtés. Nos emplois du temps sont carrément incompatibles. Tu m'as montré ton véritable visage l'autre jour. Je ne suis pas prêt à vivre avec toi pour la vie. Peu à peu mes sentiments pour toi s'estompent. Je crois… je crois que je ne suis plus amoureux de toi. Et puis tu aurais pu me demander mon avis avant d'inviter tous tes proches à un mariage… Un mariage ça se fait à deux. Depuis les fiançailles tout est différent entre nous. Je t'aimais comme un fou, mais maintenant cela appartient au passé. Je crois que nous ne sommes pas fait pour vivre ensemble, pour être marié.

    ec68c2ggcrng.jpg


    Les larmes coulaient au creux de mes joues. J'avais fait en sorte que ce jour soit parfait, j'avais acheté cette robe une fortune, les bagues étaient les plus belles que j'ai pu apercevoir. Les invités nous regardaient, ma mère avait poussé une plainte sonore. J'entendis Charlie dire aux autres invités : "Je crois que ça ne regarde plus qu'eux maintenant, laissons les tranquilles…"
    Peu à peu la rage entrait dans mon corps.
    - Nan mais tu es sérieux ?! Me planter sous l'arche ?!
    - Je suis désolé… Vraiment… Mais si tu m'en avais parlé avant je t'aurais dit que c'était une mauvaise idée. Que je n'étais pas… plus prêt à me marier. Mais tu m'as mis devant le fait accompli… Tu as décidé à ma place du jour de notre mariage. Je suis obligé de te planter devant l'arche comme tu dis…Et tu pensais quoi ? Qu'on allait se marier et que tout irais mieux entre nous ? Peut-être qu'on aurait eu le temps de se ré-apprivoiser. Peut-être qu'on a encore le temps…
    - C'est hors de question! Tu refuses de te marier et tu décrètes que nous avons tous notre temps pour que tu retombes amoureux. Je ne veux plus te voir, tu entends ? Je souhaite que tu quittes cette maison, je souhaite que tu ailles prendre tes affaires à notre… ma maison. Quand je serais rentré je veux que tu ai disparu de mon champ de vision. Je ne veux plus avoir affaire à toi, tu m'entends ?

    0bgv6lyw5khv.jpg


    - Jade…
    - Disparaît!
    - Mais Jade…

    toiqd2gadzck.jpg


    - Tu vas disparaître de son champ de vision immédiatement! Tu viens de gâcher ton mariage et celui de Nathanaëlle et moi par la même occasion. Tu pars tout de suite où j'utiliserais la force!
    - Très bien… Jade excuse-moi, mais c'est mieux pour nous deux.
    - Allez disparaît! Hurla Charlie

    8g0vhj5an3c5.jpg



    Mon monde s'effondrait. Qu'avais-je cru ? Qu'il me promettrait d'être à lui pour l'éternité ? J'étais tellement confiante. Je pensais que ça lui ferait plaisir… Je pensais que… Non j'ai eu tord. Maintenant je suis détruite. Je n'ai même pas envie de rester une seconde plus à ce mariage… Ce mariage qui aurait dû se terminer par le notre. Mais non. Je suis encore plus détruite que la fois où j'ai quitté Neil. Sous l'arche… Aujourd'hui était censé être le jour le plus heureux de toute ma vie. Ça se terminait en un véritable désastre. Les larmes ruisselaient désormais le long de mon visage. Je les sentaient dégouliner le long de mon décolleté. Je le regardais partir… Adieu Émile.

    8so0ffn8dmqv.jpg

    v1a9you1g54m.jpg


    Le monde c'était arrêté de tourner dans ma tête. Tandis que les festivités battaient à pleins régimes. Mais je n'avais pas le courage d'y participer. Ils avaient dû juger bon de continuer comme si rien ne s'était passé. Ne pas faire attention à moi. Ma mère m'adressa un sourire timide pendant qu'elle mangeait une part de la pièce montée. Je la voyais qui se débattait dans son fort intérieur, que faire ? Être heureuse pour son fils ? Être malheureuse pour sa fille ?
    Oh Émile…. Je n'avais qu'une hâte rentrer me réfugier chez moi. Mais en même temps c'était dans cette petite maison que tout avait commencé. Que nous avions vécu notre vie. Que tout avait commencé, comme tout c'était terminé. Là où la flamme c'était allumé et peu à peu éteinte.
    Je pris tout de même une part de la pièce montée de ma mère. Mais je n'arrivais même pas à profiter de la douceur de ce dessert. Je m'étais isolée à l'intérieur… Et je pleurais de chaudes larmes.

    ff8e41rqo1uu.jpg


    J'entendais les multiples conversations, les diverses "Félicitations". Mais elles n'étaient pas pour moi. Moi on me regardait d'un air désolé. Je devais mettre fin à ce supplice : aller me réfugier dans ma chambre d'enfant en attendant que les invités partent peu à peu. Je n'avais même pas le courage d'être heureuse pour mon frère. Il était marié et moi non. Moi j'avais été plantée sous l'arche. Sous l'arche…

    4b8cb23rzh3v.jpg


    Ma mère a fini par venir me voir dans ma chambre.
    - Oh ma chérie je suis tellement désolé…
    - Ce n'est pas de ta faute maman.
    - Je sais bien… Mais est-ce que je peux faire quelque chose ?
    - Oui prévenir Nathanaëlle et Charlie que je m'en vais… Que je retourne chez moi… Que je les félicite pour leur mariage et que j'espère qu'ils seront heureux. Moi je vais juste rentrer… C'est tout ce que je désire désormais.
    - Très bien ma chérie. Tu sais que maman sera toujours là si tu as besoin ? Je ne t'abandonnerais jamais… Il y aura toujours une place pour ta mère au fond de ton cœur peu importe le nombre de garçon qui te le briseront. Mais je suis persuadé que le prochain sera le bon. Tu mérites d'être heureuse, ma chérie. C'est un mauvais moment mais, je suis là, je serais toujours là même lorsque je ne ferais plus parti de ce monde, je serais là dans ton cœur. Je t'aime, ne l'oublies jamais.
    Ma mère avait toujours le don d'avoir les bonnes paroles, mais cette fois-ci ça ne fonctionnait pas. Je rentrais donc chez moi d'un pas lent, peu à peu je quittais cette maison où régnais la bonne humeur, les conversations joyeuses, la musique… Un mariage. Mais pas le mien.
    Je traversai la route et me retrouva nez à nez devant notre maison. Il avait laissé le bar… A sa vue, je m'effondrai à terre. J'avais mal, tellement mal, trop mal. Je resta dix bonnes minutes à terre, recroquevillé sur moi. Les larmes s'étaient intensifiées. Émile… Mon Émile… Adieu.

    6614k2s7hs64.jpg

    ******

    🐙 🐱

    NSBC : Lucioles Colorées | Histoires Terminées : L'Antilope, la Lionne et moi - L'un pour l'autre| Histoire en pause : L'histoire des Hail
    Studio | Origin ID/Twitter: 1PoulpeDesChats
  • DaemonyaDaemonya Messages 5,212 Membre
    Non mais il est culotté de dire qu'elle a montré son "vrai visage" alors qu'il a quand même ramené une jeune et jolie fille à la maison, elle était quand même en droit de se poser des questions :sweat_smile: pis on n'apprend pas la mixologie en regardant les nuages, ils auraient pu au moins se mettre au bar pour avoir l'air crédibles
    Bon les larmes c'est ok, où est le sang maintenant ? :mrgreen: Il est un peu mort dans mon estime là, découpe-le Jade ! >:)
    Fais gaffe... parc'que j'ai une tronçonneuse ! >:)

    ~ Histoires ~

    Legacy (G1, màj 26/06) : Descendance d'un Taulard (blog/forum)
    Défi Apocalypse : Bref, j'ai tenté l'Apo'. (forum/blog)
    studio|ID origin : Daelyoras
  • BilbonBilbon Messages 1,427 Membre
    WOW mais quel horreur ! :open_mouth: le sagouin. Il a osé :open_mouth: :open_mouth: en mode trop choqué !
    Pauvre Jade :cry: cours vite de réfugier dans les bras d'Eliott <3 et oublie Emile (même si il est hyper canon :mrgreen: ) tu mérites mille fois mieux.
    Je souhaite à personne de se faire quitter le jour de son mariage... :confounded:
    ID Origin : Ameline73
    Ma Galerie
    Mon Studio

    °°°
    Histoire terminée : La vie de Lily Krasvick, un désastre sans nom.
    Mon Legacy 2.0 : O'Neil 2.0
  • UnPoulpeetDesChatsUnPoulpeetDesChats Messages 3,788 Membre
    @Dameonya Le pire c'est que c'est une PNJ que j'ai juste relooker... Elle est plutôt mignonne n'est-ce-pas ? :kissing: C'est sûr qu'ils n'étaient pas trop crédibles à regarder les nuages. Il ne lui a même pas montrer comment on se servait du bar... Le saligaud! Le sang... euh... je vais voir ce que je peux faire :mrgreen:
    @BilbonSk. Je voulais un truc en douceur... Finalement j'ai fait le pire possible :lol: Je crois que c'est la pire crainte des futurs mariés de se faire larguer sous l'arche. J'aimerais pas être à sa place :pensive: Maintenant que vous avez voté pour Eliott je ne peux que le faire débarquer... Vous connaissez une partie de la suite en tout cas :)

    🐙 🐱

    NSBC : Lucioles Colorées | Histoires Terminées : L'Antilope, la Lionne et moi - L'un pour l'autre| Histoire en pause : L'histoire des Hail
    Studio | Origin ID/Twitter: 1PoulpeDesChats
  • pytisapytisa Messages 5,621 Membre
    :( comme c'est poignant :'( Pauvre Jade, que d'épreuves pour cette jolie jeune femme fière et déterminée.
    k1unfss6ygwa.png
  • LilisimsLilisims Messages 7,323 Membre
    La pauvre... Mais bon, était-ce une bonne idée de se réconcilier devant l'arche de mariage :p

  • LarbreenbouleLarbreenboule Messages 5,692 Membre
    "Non je ne suis pas amoureux d'elle! Bien que je puisse très bien, au moins elle n'a pas vingt kilos en trop."
    La petite phrase qui tue + le râteau sous l'arche de mariage, ça fait beaucoup :rage:
    Exit Emile et c'est tant mieux ! On le revoie bientôt Eliott Madéos ? :mrgreen:
  • UnPoulpeetDesChatsUnPoulpeetDesChats Messages 3,788 Membre
    @pytisa Effectivement que d'épreuves pour la petite Jade :cry: Elle a beau être déterminé ça n'empêche pas d'avoir des problèmes dans la vie... Il y a certaines choses qui ne dépende pas d'elle malheureusement...
    @Lilisims En effet, la réconciliation sous l'arche n'était pas la meilleure idée qui soit, soit ça passait, soit ça cassait... Et ça a cassé...
    @Larbreenboule Il a pas mâché ses mots Emile pour les kilos en trop... Et après il s'est permis de lui dire non sous l'arche. Oui ça fait beaucoup. NEXT. Eliott Madéos c'est tout de suite :wink:
    ******
    18 : Désespoir et réconfort

    Je ne sais pas combien de jours, ni même de semaines se sont écoulées, je gardais ma tenue de mariage sur moi toute la journée, comme si ça allait le faire revenir, comme si tout serait effacé si je la gardait. J'avais pris un congé sans solde, je n'avais pas le courage d'aller au travail, je n'en avais plus l'envie. Ma détermination était passée à la trappe.

    bce9k1g8u6zi.jpg


    Quand je ne restais pas là à me lamenter sur mon sort, j'allais pleurer. Ça me vidais sur le coup, mais seulement sur le coup. La douleur revenait systématiquement. Elle était viscérale, inouïs. Je crois que ma rupture avec Neil était tout simplement supportable à côté. J'allais pleurer là où il dormait, car les draps sentaient toujours son odeur. Je ne me décidai pas à les changer. J'avais besoin de sentir cette délicieuse odeur.

    v7slocta7dv3.jpg



    Ma vie se résumait à rien. Le vide. La douleur. Des larmes encore et encore. Je ne prenais pas de nouvelles de personnes, ni même de ma mère, ni même de mes frères, ni même de mes nièces ou de mes belle-sœur. J'avais ce besoin d'être seule. Dès que je me levais le matin, j'enfilai cette robe qui m'avait porter malchance. Cette robe qui était pourtant la promesse de bons moments. Mais non, il m'a largué sous l'arche.

    o3vc7aizkzm9.jpg


    Je m'occupais de son bar, je le nettoyais sans relâche. Comme s'l allait revenir si jamais il était propre. Émile, mon Émile… Reviens je t'en supplie. Recommençons à zéro. Vivons notre vie ensemble. Oublions toutes nos erreurs et vivons heureux. J'ai ce besoin viscéral de te voir t'occuper de ton bar. De me préparer des boissons. Même si elles sont mauvaises, je m'en moque. J'ai juste besoin de toi.

    54gqcv29471c.jpg


    Étant donné que je ne travaillais pas pour une durée indéterminée, je peignais. Toujours les mêmes toiles. Des croûtes qui ne valaient rien, mais qui avait le mérite de me soulager sur l'instant. Si seulement tu avais été près de moi, je t'aurais peint des milliers de portraits.

    thbf1odzg8gr.jpg


    Je composais beaucoup de chanson, toutes faisant l'apologie de mon Émile. C'était un autre moyen de me soulager… Mais encore une fois pour une durée très limitée. J'avais ce trou béant à la place de mon cœur. Il n'y a pas si longtemps que ça, je jouais pendant que tu t'occupais de créer des mélanges douteux. Si seulement tu pouvais m'en faire à nouveau, je te dirais à quel point ils étaient délicieux.

    uu9shsqsbbk2.jpg


    J'avais énormément de mal à me nourrir. J'étais pourtant habitué à manger seule lorsqu'il était là. Mais je savais que j'allais le croiser à un moment ou un autre. Maintenant, je sais que je ne le reverrais pas avant un moment. Je sais aussi que c'est fini entre nous, qu'il ne reviendra pas. À mon grand désespoir. Je ne prenais même plus la peine de cuisiner de bons petits plats, je savais que personne ne me dirait à quel point ils sont délicieux.

    y3r6y8qdhcww.jpg


    Mes seuls moments de répits c'était lorsque je dormais, je dormais plusieurs dizaines d'heures d'affilées afin d'oublier. C'était un moment que j'appréciais, je me perdais dans mes rêves, souvent j'étais avec Émile comme si tout ce qui était arrivé ce fameux samedi n'avait jamais existé. Comme si je continuais ma vie comme si de rien n'était, avec lui à mes côtés. Je me refaisais le film de ma vie, de notre couple… Je ne faisais pas de cauchemars, le cauchemars c'est lorsque je me réveille et que je me prends la réalité en pleine face. Il m'a dit non le jour de notre mariage.

    o6cayi2c0ocw.jpg


    J'étais désespéré au point que parfois j'avais tout simplement envie d'en finir. Que ce cauchemars se termine. Mais je pensais à ma famille qui ne souhaiterait surtout pas me perdre. Je ne voulais pas qu'ils souffrent à ma place. C'était de ma faute s'il était parti, je n'avais qu'à en subir les conséquences.
    J'avais perdu toute notion du temps. Je ne savais plus depuis quand j'étais dans cet état. Peut-être quelques semaines, peut-être quelques mois.
    Mais un jour tout a changé.


    3ek0azbzu00o.jpg

    J'entendis frapper à ma porte. C'était forcement quelqu'un qui n'était pas de ma famille car je leur avaient interdit de venir me voir. Ils avaient pourtant essayé mainte et mainte fois mais, je leur disait de déguerpir. J'étais prête à envoyer balader une nouvelle fois mes proches quand je vis une tête à travers la vitre. Ce n'était pas ma mère, ce n'était pas un de mes frères, ni même mes belles-sœurs.
    C'était Monsieur Madéos.
    J'ai été prise par surprise… Tellement que j'ai décidé de lui ouvrir.


    2bvf4b1vuwg6.jpg

    - Qu'est-ce que vous faites là ?
    - Vous comptez vous marier ?
    Il avait l'air déçu, comme si une ombre était passé devant son somptueux visage.
    - C'est une longue histoire.
    - Racontez-moi, ça fait plusieurs mois que je n'ai pas eu de vos nouvelles, je commence à m'inquiéter.
    Alors, j'ai déversé toute ma haine et toute ma douleur. Et ça m'a fait un bien fou. Je lui ai expliqué dans les moindres détails ma vie dernièrement et même ma vie avec Émile. La façon dont on c'était distancé. La façon dont il m'avait lâché sous l'arche. Les semaines ou les mois qui ont suivie, la douleur inouïs, le vide.

    sbdyi0tuds2g.jpg


    J'ai fondu en larme de nombreuses fois, interrompant mon discours. Il m'écoutait attentivement. Il ne faisait aucun commentaire et c'est ce qui me faisait le plus de bien. Ma famille, lorsqu'ils avaient débarqué chez moi, ils avaient tenté de me raisonné. Avaient tenté de minimiser la chose. Minimiser ma douleur. Monsieur Madéos ne disait rien. Je pouvais déverser tout ce que j'avais sur le cœur. Du moins ce qu'il m'en restait.

    pabla3guukro.jpg


    Puis il me pris la main, un contact doux et chaud qui me fit du bien. Il planta son regard dans le mien.
    - Écoutez Jade… Je comprends votre douleur, votre désespoir. Mais il va falloir essayé de s'en sortir. Je vais rester avec vous durant toute votre rémission. Premièrement, vous allez hotter cette tenue. Aussi magnifique soit-elle. Deuxièmement, vous allez mettre le bar dans des cartons. Et troisièmement je serais près de vous afin de vous soulager. Vous pouvez passer vos nerfs sur moi. Vous pouvez pleurer sur mon épaule.

    umw6s4bukhxi.jpg



    Il posa ses mains sur mes bras. Un geste réconfortant.
    - Maintenant vous allez suivre mes directives. Vous ne pouvez pas rester dans cet état là. Je suis là, tout va bien désormais. Vous allez vous battre. Vous allez l'oublier. Peu importe s'il faut des mois ou des années. Un jour vous serez de nouveau au top de votre forme et vous pourrez revivre pleinement. Vous pourrez même vous marier avec quelqu'un d'autre si cela vous chante. La prochaine fois ce sera le bon, je vous le promets.


    xqvks9enm4b4.jpg

    dq7ghieuw2gl.jpg


    Je ne sais pas vraiment ce qui s'est passé dans ma petite tête à ce moment-là. Mais ses paroles étaient les plus réconfortantes que j'ai pu entendre depuis ce fameux samedi.
    - Vous avez raison, merci.
    - Je ne peux vous laisser dans cet état là, Jade.
    - Merci pour tout.
    Spontanément je me suis jetée dans ses bras. Des bras qui me donnaient une sensation de doux réconfort. Ça me faisait un bien fou.

    ftddcl39rpyc.jpg


    Une semaine plus tard j'avais réussi à ôter ma robe de marié. J'avais retrouvé mes vêtements habituels. Monsieur Madéos m'avait même ramené des cartons et m'avais aidé à démonter le bar et le mettre dedans. Ne plus voir ce fichu bar, me faisait un bien fou. J'avais rangé dedans ma robe de marié et comptais déposer le tout dans un débarra.

    snlg74al03tk.jpg


    On jouais même de la guitare ensemble. Je ne me sentais plus seule. J'avais quelqu'un pour m'épauler. Et peu à peu je retrouvais le sourire. Il n'était pas artificiel : c'était un véritable sourire. Monsieur Madéos m'aidait grandement.

    x1bxu4y8h2dl.jpg


    Il me soutenait corps et âmes. Il dormait même chez moi. Un soutien constant. Si jamais je me sentais mal je pouvais le réveiller. Mais peu à peu la douleur me quittait… Peu à peu je revivais. Sa présence était rassurante. Agréable. Un véritable soutient. Je ne comprenais pas bien ses motivations… Pourquoi faisait-il tout ceci pour moi ?

    rbfi2w0vrgs8.jpg


    Et puis un jour j'ai eu la réponse.
    - Maintenant que vous allez mieux, il est temps de sortir un peu de chez vous. Un petit dîner au restaurant vous ferez le plus grand bien. Il vient tout juste d'ouvrir.
    - Vous avez sûrement raison. Je vous fais entièrement confiance.

    3p34rb4aksq5.jpg

    yz6spuayvwlx.jpg

    On s'installa sur une petite table pour deux personnes.
    - J'ai demandé à l'extérieur, car je sais que vous adorez être dehors.
    - Vous avez touché dans le mille.
    - Cela fait maintenant un mois et demi que je suis près de vous. Vous vous sentez mieux ?
    - Beaucoup mieux. Mais pourquoi ?
    - Ça c'est un secret… Peut-être que je vous le révélerais au cours de la soirée, si vous êtes sage.

    shizemddrewj.jpg


    On a mangé en entretenant des discussions animées. C'était délicieux. J'essayais d'être le plus sage possible afin qu'il me dévoile son secret. Je n'avais aucune idée de ce que ça pouvait bien être… Mais je passais un si bon moment depuis si longtemps que je m'en moquais. Quand il était là, je me sentais systématiquement mieux. Sa compagnie était de plus agréable. Je me sentais importante… Chose qui n'était pas le cas avec Émile.

    61y81gk5txf6.jpg


    Après avoir payé l'addition, nous sommes sortis de table.
    - J'ai été suffisamment sage pour connaître votre secret ?
    - Parfaite. Jade… euh… Comment vous le dire ?
    - Lancez-vous, je ne vais pas vous manger !
    - Et bien depuis la première seconde où je vous ai vus entrer dans mon bureau… Je vous ai trouvé ravissante. Une beauté parfaite. J'avais peur de terminer l'affaire, de peur de ne plus jamais vous revoir. Mais je vous ai recroisé. Vous étiez toujours aussi belle. La perfection incarnée. Quand je vous ai vus approcher Émile, j'ai décidé de partir en sachant que je n'obtiendrais jamais votre amour. Et puis je n'ai plus eu de nouvelles. J'ai commencé à m'inquiéter et j'avais ce besoin de vous revoir. Peu importe si je croisais Émile. Peu importe les représailles. J'avais besoin de vous revoir. Et puis je vous ai vus. Votre état ma fait juste tellement de mal que je ne pouvais m'empêcher de vous aider. Pour moi, votre sourire vaut plus que tout l'or du monde. J'aime vous regarder dormir. J'aime vous regarder peindre. J'adore jouer de la musique à vos côtés. Vous êtes ma vie Jade.

    yco4pr1fu2y8.jpg


    - Je vous aime Jade, par-dessus tout.

    Et sur ces mots il m'embrassa. Je ne savais quoi en pensé. J'étais sous le choc… Il était amoureux de moi depuis toujours et je ne l'avais jamais remarqué. Je ne savais que faire… Lui rendre son baiser ? L'envoyer balader ?

    btowtppu8n8w.jpg


    - Euh… Je dois y aller.
    - Attendez Jade… !
    Du coup j'ai pris la fuite. Mon cœur battait à tout rompre mais, je ne savais pas si c'était l'effet de la surprise ou alors parce que moi aussi j'ai des sentiments. J'avais peur, peur de m'engager à nouveau… Alors, le meilleur moyen que j'ai trouvé pour ne pas trop me poser de questions, c'est de partir et d'aller me coucher. La nuit porte conseil comme on dit.

    5gcx2rcjbj5i.jpg

    ******

    🐙 🐱

    NSBC : Lucioles Colorées | Histoires Terminées : L'Antilope, la Lionne et moi - L'un pour l'autre| Histoire en pause : L'histoire des Hail
    Studio | Origin ID/Twitter: 1PoulpeDesChats
  • LarbreenbouleLarbreenboule Messages 5,692 Membre
    octobre 2016 modifié
    C'est vrai que la nuit porte conseil : Jade y verra plus clair dans son cœur demain matin :smile:
    Elle a raison d'être prudente cette fois-ci et de ne pas foncer tête baissée dans une nouvelle relation, parce que ça lui a déjà coûté cher, et deux fois de suite en plus ! :worried:
    Et puis Eliott Madéos est un homme amoureux et patient qui attendra Jade le temps qu'il faudra... :heart:
  • BilbonBilbon Messages 1,427 Membre
    Eliott prince charmant :love: Il a réussit à rendre le sourire à Jade et rien que pour ça, je l'aime. C'est un homme p.a.r.f.a.i.t :mrgreen:
    Mais JADE BON SANG POURQUOI TU PARS COMME UNE VOLEUSE LAAAAAAAAA ? :cry: y va être tout triste après !
    ID Origin : Ameline73
    Ma Galerie
    Mon Studio

    °°°
    Histoire terminée : La vie de Lily Krasvick, un désastre sans nom.
    Mon Legacy 2.0 : O'Neil 2.0
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Return to top