Célébrez la Journée Internationale des Droits des Femmes en posant vos questions aux SimGurus féminines sur la discussion prévue à cet effet: link
Votez pour choisir le prochain kit d'objets Les Sims 4, plus d'informations ici.

[Legacy challenge] Potiron&co

Réponses

  • LuluswanLuluswan Messages: 3,955 Membre
    Je suis tombée par ici et... impossible de m'arrêter de lire ! J'adore ! Tu écris vraiment bien.
    Mareva est attachante mais tellement peu sûre d'elle !
    C'est cool d avoir utilisé Gavin, on ne le voit pas souvent dans les histoires. En tout cas c'est un homme très respectable, sincère, on n'en trouve pas beaucoup des comme lui ^^
    April... on a envie de la détester quelque part, pour faire du mal à Mareva, mais son histoire, son passé, fait que l'on a de l'empathie pour elle, et finalement on comprend pourquoi elle fait ça.

    Bravo en tout cas pour cette histoire ! Tu as une lectrice de plus ;)
    Challenge 7 bambins - La vie des Bambini (terminé) *** Challenge 100 bébés - Le compte-rendu des Conti (terminé)
    Not so Berry Challenge - Une aventure haute en couleurs (terminé) *** Défi crise financière - Quand Lulu s'y met (terminé)
    Challenge Génération - G4 - La lignée Berry perdure (en cours) *** Lulu fait des challenges
    dfy0i9rh65ac.jpg
  • Himari74Himari74 Messages: 1,551 Membre
    @pytisa Ça me fait vraiment très plaisir que tu sois passée et que cette histoire t'aies plu !!!
    Et le récit de l'Olympe, j'y ai vraiment passé beaucoup de temps pour tout mettre en place mais j'ai aussi pris beaucoup de plaisir à créer cette partie de l'histoire donc je suis vraiment ravie qu'il t'ait plu ! :blush:
    Merci pour tous ces compliments sur mon histoire ! :blush:

    @nicolasB Merci ^^
    Bah c'est positif si tu sais plus qui plaindre ! Ça veut dire que j'ai réussi à rendre tous mes personnages attachants et défendables :mrgreen:

    @Kannelia Merci ! :blush:
    C'est vrai qu'elle a pas trop à s'inquiéter avec quelqu'un comme Gavin :smile: Mais c'est dans sa nature ^^
    Et contente que ma blondinette te plaise :blush:

    @Luluswan Mercii ! :blush:
    Ah ça, pour pas être sûre d'elle, elle est pas sûre d'elle Mareva :lol: Mais ça fait partie de ce qui la rend attachante, non ? :blush:
    Pour Mareva, j'avais pas envie d'un Don Lothario ou un personnage dans ce genre (avec sa confiance en elle-même, ç'aurait été un massacre :sweat_smile: ) Je voulais quelqu'un d'un peu moins sûr de lui, peut-être mais de très gentil et fidèle et Gavin correspondait pas mal au profil :smile:
    Je suis contente d'avoir atteint mon objectif avec April :blush: J'aime pas créer des personnages vraiment détestables, du coup j'en viens toujours à expliquer les actes des "méchants" de sorte qu'ils sont plus vraiment "méchants", après. Pour moi, il n'y a ni "méchants" ni "gentils", c'est juste chacun qui essaie de réussir sa vie et d'être heureux du mieux qu'il peut et dans le cas d'April, ça ne lui a pas réussi...



    Chapitre 8Bébé arrive !
    Tout le monde trouve donc que je ne fais pas suffisamment confiance à Gavin ? J'essaie pourtant de faire du mieux que je peux mais c'est plus fort que moi... Quand je vois cette fille, je la trouve tellement plus... Tellement plus tout que moi ! Je ne comprends toujours pas ce que Gavin peut me trouver... Je ne suis pas sûre de moi contrairement à elle. J'ai des tas de kilos en trop quand elle est encore plus fine que Miko qui est déjà un phénomène, de mon point de vue. J'ai absolument aucun sens de la mode, je m'habille du premier truc qui me passe sous la main alors qu'elle soigne sa tenue bien que ça fasse plusieurs jours qu'elle porte la même à cause de sa situation. Elle porte des bijoux, elle est bien maquillée, ultra-féminine, tout mon contraire. Je mange trop, je suis jalouse, égoïste : je passe mon temps à souhaiter son départ alors qu'elle est bien moins bien lotie que moi...
    Je pensais à tout cela sans oser en parler à Miko. Encore un défaut : cette fichue timidité ! Nous prîmes une photo puis je lui proposai d'aller lui préparer un verre, pour me tester mes talents de mixologue.
    wk2pv81f3jm3.jpg
    Elle accepta et je commis l'erreur de la laisser un instant pendant que j'étrennais mon nouveau bar, frais cadeau de mon cher Gavin. Cinq secondes, je dis bien cinq secondes après mon départ, cette adorable blondinette la prenait d'assaut. "Comme si ça ne suffisait pas qu'elle essaie de me voler mon mari, elle veut aussi ma meilleure amie", songeai-je avec une certaine aigreur.
    "Excusez-moi d'être partie un peu brusquement toute à l'heure, Mlle Ojo ! Je pensai que vous auriez des choses à vous dire avec Mlle Potiron qui ne me regarderaient pas.
    - Non mais c'est normal, je comprends tout-à-fait !
    - Vous êtes aussi gentille que le disait Mlle Potiron !
    - Elle parle vraiment autant de moi que vous le dites ?
    - Oui ! J'ai l'impression de vous connaître avant même de vous avoir rencontrée !
    - Et... Qu'est-ce que vous savez au juste ?"
    Ça m'intéressait à moi-aussi cette histoire. Si elle avait vraiment autant d'information qu'elle le prétendait, d'où pouvait-elle bien les tirer ? M'était avis qu'elle bluffait horriblement mais je ne parvenais pas à en comprendre la raison.
    luv7sbbpyqv4.jpg
    "Bah je sais que vous aimez le rose et les chiens mais que vous n'en avez pas chez-vous à cause de vos coloc's..."
    Jusque là, rien d'extraordinaire qu'elle n'aurait pu apprendre juste avec des suppositions et éventuellement deux-trois infos récoltées ça et là.
    "Vos coloc's, justement : Darling Walsh, qui aimerait devenir basketteuse. Vous vous connaissez depuis un moment maintenant. Je sais que vous aimez le karaoké toutes les deux et vous vous entendez vraiment bien. Vous jouez au jeux vidéos toutes les deux aussi. D'ailleurs c'est vous qui détenez le record mondial de Blic-Bloc catégorie amateur sous le pseudo de PétaleDeCerisier01 mais votre copine préfère les jeux comme Vive le Sport où elle est n°3 de cette même catégorie amateur. Niveau karaoké, vous et votre coloc' Akira Kibo êtes les number one, c'est d'ailleurs là que vous vous êtes rencontrés. Il aime aussi les jeux-vidéos mais préfère en créer qu'y jouer. Il est d'ailleurs dans les technologies côté boulot. Pour en revenir à vous, vous bossez dans la politique ! Vous êtes vraiment à fond là-dedans et on dit que vous êtes une des jeunes politiciennes les plus prometteuses des temps modernes. Vous vous battez pour la justice et l'équité dans le monde : c'est un grande cause et certains se moquent de vous mais moi, je trouve ça plutôt cool de se lancer dans un aussi grand projet !"
    Wow ! Là, je reconnais qu'elle me bluffe ! Mais en surfant sur Internet et en lisant les journaux, c'est toujours faisable. Enfin, faut le vouloir quand même et c'est ça que je ne comprends pas...Et elle a pas fini.
    "Je sais aussi que vous... Ça me gêne un peu de dire ça comme ça mais bon... Vous êtes amoureuse d'Akira Kibo"
    Le sourire amusé de Miko s'estompa soudain. Je ne songeai pas à réagir, trop abasourdie. Mais bon sang, comment elle pouvait savoir ça ? Miko ne l'avait dit qu'à moi et j'étais sûre de n'avoir rien laissé échapper à ce sujet, même pas à Gavin.
    "Et vous sortez ensemble, non ? Mais il entretient une relation avec Amélie Sanchez, une de vos amie, dans le même temps et vous..."
    Quoiiii ? Ça, même moi j'étais pas au courant ! C'est qui c'te fille, au juste ?
    Miko eut un sourire figé.
    z2u6mp3a3kud.jpg
    "Vous plaisantez, j'espère ?
    - Bien sûr que non ! Je pensai que vous étiez au courant puisque Mlle Potiron l'a dit en ma présence et que...
    - Mareva était au courant ????"
    Pardon ???? C'est quoi cette histoire ? Qu'est-ce qu'elle me mêle là-dedans la blondie ?
    "NON MAIS J'LE CROIS PAS ! NON SEULEMENT TU M'DIS RIEN MAIS EN PLUS TU RACONTES MA LIFE À LA PREMIÈRE FILLE QUI PASSE ? ET APRÈS TU OSES ME DIRE DE PAS LUI FAIRE CONFIANCE ? NON MAIS TU ME PRENDS POUR UNE C**** OU QUOI ?
    - Je..."
    g9dwqi6vsf2b.jpg
    - J'AI PAS FINI ! C'EST SANCHEZ QUI EST VENUE SE VANTER DEVANT TOI, C'EST ÇA ? ESSAIE PAS D'NIER, JE SAIS TRÈS BIEN QUE VOUS VOUS CONNAISSEZ ! VOUS CAUSIEZ ENSEMBLE LE JOUR OÙ ON S'EST RENCONTRÉES ! ALORS ? J'AI RAISON OU PAS ?
    - Écoute, Miko, je sais pas comment ça s'fait que la blondinette soit au courant mais j't'assure que moi je le savais pas !
    - C'est ça, ouais ! Tu m'dégoûtes pov' tâche ! Je te faisais confiance ! Retourne voir ta Amélie, c'est ta super pote, non ?
    - Miko, j'te jure que..."
    Je la regardai partir, le verre que j'avais préparé pour elle encore dans la main. C'était ça, le but de Blondie ? Eh ben c'était réussi. Ça servait à rien que je me mette en colère, maintenant. Je passerais encore pour une vieille hystérique qui s'en prend à la pauvre petite Eva April, malheureuse SDF qui ne demandait rien à personne.
    et7nssar7w67.jpg
    "Merci de m'avoir tout raconté, Eva.
    - Désolée, je pensais pas que...
    - Non mais c'est bon. Ça m'aura permis de voir où étaient mes vraies amies. J'croyais qu'Amélie et Mareva faisaient partie de celles-là, je me trompais... Pour Akira... je savais depuis un moment qu'il y avait anguille sous la roche mais j'voulais en être sûre avant de rompre définitivement. Là, j'suis servie.
    - Écoute, Mareva est quelqu'un de gentil au fond, puisqu'elle m'a accepté sous son toit ! J'suis sûre qu'elle voulait te le dire mais qu'elle avait peur de se mêler de ce qui la regardait pas...
    - Bah... Quand je vois comment elle parle de toi dans ton dos, j'me dis que t'es trop gentille pour elle ! Laisse tomber. J'suis pas du genre à chercher cent ans des excuses aux gens. J'suis juste totalement déçue. Surtout par elle."
    2si71t7k7rfj.jpg
    Bien évidemment, j'avais tout entendu. Ça me faisait mal de l'entendre parler comme ça de moi. Mais ça n'aurait servi rien d'accuser l'autre April sans aucune preuve. Et puis je ne pouvais pas m'empêcher d'en vouloir à Miko de l'avoir cru aussi facilement. Quant à la blonde, elle remontait pas dans mon estime. J'étais dégoûtée. Dégoûtée d'être accusée ainsi sans seulement pouvoir me défendre et dégoûtée de voir qu'elle l'emportait encore.
    lam636vpantr.jpg
    Malgré mon ventre énorme, je me rendis au travail. De toutes façons, je n'aurais pas pu supporter de rester plus longtemps à côté des deux nouvelles meilleures amies du monde. Je passais devant elle en souriant pour montrer que rien de tout cela ne m'importait. Mais en voyant qu'elle ne jetait même pas un coup d'œil dans ma direction, je me sentis tellement insignifiante et minable que je sentis mon cœur se serrer.
    i5een4nn8glp.jpg

    Point de vue d'April
    Je me sentais un peu coupable vis-à-vis de Mareva. Une fille m'aurait fait la même chose qu'elle ne serait plus là pour en parler mais elle, elle était partie au travail, comme si de rien n'était. C'était pour ça que je ne comprenais pas les filles comme elle. Le système, on me frappe sur une joue, j'tends l'autre, ça me dépasse. Dans ce monde, il faut frapper la première pour gagner. Elle ressemble à sa mère par cet aspect. Maïa n'en a jamais voulu aux Dieux pour ce qu'ils lui ont fait subir. Moi, ça, j'peux pas. J'm'en fiche de passer pour la dernière des femmes si j'peux avoir ma vengeance au bout. Il ne me reste plus que ça.
    m0nt4epf6pcc.jpg
    Et puis, tant que je joue la fille modèle, il ne m'arrivera rien. Il m'arrive de penser à ça des fois. Si je passais ma vie, juste comme ça, ce serait plus facile, non ? Je pourrais jouer ce rôle toute ma vie si je le voulais. Au fond, je suis pas beaucoup plus bête que cette fille. Pourquoi courir après cette vengeance ? Ce serait tellement plus simple de juste jouer ce rôle comme dans un grand film qui ne s'arrêterait jamais dont elle serait l'actrice jusqu'à son dernier souffle. Plus jamais blessée, plus jamais. Elle pourrait continuer à s'accaparer la vie soit disant merveilleuse de toutes ces filles en un battement de cils. Briser leur vie pour ne plus jamais être brisée elle-même. Elle pourrait partir, oublier les Dieux. Ils ne demandaient sans doute que ça. Si elle ne leur demandait rien, ils la laisseraient tranquille. Oui, ce serait si simple...
    "Mlle April ?
    - Oui ?"
    Sourire, surtout sourire. Elle devait jouer parfaitement avec Gavin. Il était moins dupe que les autres. Mais il était bien trop gentil et si elle était parfaite, il n'y verrait sans doute que du feu. Il suffisait d'oublier la vengeance, d'oublier la vraie April pour devenir Eva April, une fille gentille, un peu cruche sans doute, la blonde dans toute sa splendeur caricaturale.
    "C'est quoi encore cette histoire ? Je croyais que vous étiez sincère quand vous disiez vouloir être pardonnée ! C'est la seule raison pour laquelle je vous ai laissée re-entrer dans cette maison ! Et dès que j'ai le dos tourné, vous vous en prenez de nouveau à Mareva ?
    - Hein ? Moi ? Pas du tout ! Qui vous a raconté ça ?
    - Arrêtez ça, immédiatement ! Je ne vois absolument pas ce que cela peut vous apporter de jouer ce petit jeu avec tout le monde ! Mais vous savez très bien de quoi je veux parler et ne me faites pas croire que vous êtes innocente dans cette histoire. Je viens d'avoir Mareva au téléphone."
    cts5qy05d3av.jpg
    "Ok, on va jouer franc-jeu dans ce cas. Décidément, vous avez un don pour me mettre des bâtons dans les roues. Je vous avais sous-estimé. Si vous n'existiez pas, tout cela sera beaucoup plus simple...
    - Je ne tiens pas à être votre amie, Miss April. Je veux juste essayer de comprendre qui vous êtes. Mais si vous vous en prenez à Mareva, ça change la donne et je vais également pouvoir me montrer très agressif.
    - Si vous n'étiez pas mon ennemi, vous n'essaieriez pas de savoir qui je suis. Car cela fait partie des choses que j'essaie d'oublier.
    - On ne peut pas trouver le bonheur en essayant d'être quelqu'un qu'on n'est pas.
    - Pourtant, pour moi, c'est la seule manière."
    noketx4la87u.jpg
    "Vous vous trompez. Vous vous trompez forcément. Il y aura forcément des gens qui vous accepteront telle que vous êtes.
    - Ceux-là sont morts. Je suis seule, désormais.
    - Bon sang ! Il y a 7 milliards de sims sur cette Terre ! Il y en aura d'autres ! Des gens meurent chaque jour mais d'autres naissent, justement pour que personne ne se retrouve seul ! Et puis de toutes façons, si vous tentez d'être quelqu'un d'autre, c'est là que vous finirez toute seule. Tous vos mensonges, ils ne pourront pas passer inaperçus toute votre vie ! Sinon il n'y aurait plus de justice dans ce monde !
    - Justice ! Ah ! Quel grand mot ! Il n'y a pas de justice ! La justice est morte ! Est-ce un monde juste qu'un monde dans lequel les Dieux prennent des vies lorsque cela arrange leurs petites affaires personnelles ? Est-ce un monde juste dans lequel ceux qui se battent pour l'amour se trouvent enfermés dans des armures de fer ? Est-ce un monde juste dans lequel on tue des enfants à peine nés et des enfants plus grands juste parce que leurs parents n'auraient pas dû s'aimer ? Mais si c'est ça un monde juste, vous pouvez le garder ! J'en veux pas, moi de votre monde juste !"
    f4s2a0m7s6yn.jpg
    "Qu'est-ce que vous racontez ?
    - Vous vouliez savoir qui je suis, très bien ! Je suis April Apollo. Mon père s'appelle Apollon, je ne sais pas si ça vous dit quelque chose. J'ai été élevée au milieu de tous mes demi-frères et sœurs, tous les enfants du bel et grand Apollon qui a sa statue dans toutes les boutiques de souvenirs du monde entier. Il ne s'est même jamais approché de l'endroit de l'Olympe où nous vivions, sans doute trop occupé par ses affaires divines. On vivait tranquille sans lui. J'avais une seule amie, l'unique et la meilleure que j'aurais jamais pu avoir. Elle s'appelait Maïa, elle était jeune, elle était belle. Elle devait devenir Chasseresse et suivre à tout jamais Artémis, renonçant à toute vie et surtout à tout amour pour ça. Elle avait rien demandé. Artémis l'avait recueillie quand elle était bambine et elle avait passé toute son enfance avec les enfants d'Apollon, en toute liberté. Mais voilà, elle est tombée amoureuse d'un humain. Elle en a eu un enfant. Une gentille petite fille qui s'appelle Mareva Potiron et ils l'ont enfermée dans l'armure qui trône dans votre chambre en jurant de tuer le bébé. Attendez, je n'ai pas fini. Il y avait aussi un autre garçon qui n'avait rien demandé à personne. Il s'appelait Justin Parthénos, fils d'Athéna. Je l'aimais. Ils l'ont tué ainsi que le bébé que je portais parce que les demi-dieux ne devaient pas avoir d'enfants entre eux. Et vous savez pourquoi cette loi ? Simplement parce que les Dieux ont peur qu'on les surpasse ! Simplement parce qu'ils ont peur ! Peur de leurs propres enfants ! C'est pour ça qu'ils ont tué Justin ! Pour ça qu'ils ont tué mon enfant ! Pour ça qu'ils ont privé Maïa de ses pouvoirs ! Pour ça qu'ils veulent à tout prix empêcher Mareva de la libérer !
    - C'est vrai ?
    - De quoi ?
    - Tout ce que vous m'avez dit sur Mareva, l'armure et...
    - Mais bien sûr que c'est vrai ! C'est ça, le monde pourri dans lequel vous vivez !
    - Écoutez, je suis désolé... Je ne savais pas..."
    4smc0cjnvkr3.jpg
    "Bah... Qu'est-ce que vous auriez pu y changer de toutes façons ? Un pauvre humain comme vous.
    - Écouter, je comprends que vous n'ayez pas eu la vie facile mais s'en prendre à Mareva n'y changera rien. Votre Justin ne reviendra pas. Par contre, si j'ai bien compris, vous pouvez encore sauver votre amie.
    - Vous croyez vraiment que cette pauvre fille sera capable de surmonter toutes les épreuves à lesquelles les Dieux la soumettront ? Pas moi.
    - J'ai confiance en Mareva. Elle est plus forte que vous le croyez. Plus forte qu'elle ne le croit. Et puis je serais là.
    - Vous êtes un homme comme les autres. Même en sachant tout cela, vous ne pourrez pas tout pardonner.
    - Qu'est-ce que vous voulez dire ?
    - Les Dieux sont lâches. Les demi-dieux aussi. C'est ce qui fait leur force. Les Dieux seront prêts à tout pour que cette tâche disparaisse de leur histoire. Et les demi-dieux seront prêts à tout pour l'avenir que les Dieux leur promettront. Les Dieux sont doués pour les promesses.
    - Laissez-nous au moins une chance.
    - De quoi parlez-vous ?
    - Tiens, vous tombez bien Mlle Ojo. Il me semble que Mlle April a deux mots à vous dire.
    - À moi ?
    - À vous, n'est-ce pas, miss April ?"
    qn53qrz3i9zd.jpg
    "Ok. Je m'excuse de vous avoir menti.
    - À quel sujet ?
    - Les informations que miss April a obtenues, elle pourra vous le confirmer, ne venaient en aucun cas de Mareva.
    - Quoi ?????"
    8luw3xcz8vw5.jpg
    "Mais... Mais... Comment est-ce possible ? Vous voulez dire qu'elle ne savait pas ?
    - Elle ne savait rien au sujet de M. Kibo et Mlle Sanchez, je suis prêt à vous le jurer.
    - Alors comment ?
    - Ce n'est pas Mareva qui me l'a appris. C'est tout.
    - Mais j'ai été horrible avec elle ! Et vous ? Pourquoi avez-vous fait ça ? Elle avait raison de se méfier de vous ! Je suis trop bête de vous avoir crue.
    - Je m'excuse.
    - Je crois vous avoir déjà dit que je n'étais pas du genre à cherche cinquante mille excuses aux personnes qui m'ont trahie. Ça valait aussi pour vous. Vous aviez l'air d'être quelqu'un de bien, Mlle April. Mais après tout, Akira et Amélie aussi. Je ne dois pas être douée pour ce genre de choses. Au revoir, M.Richards. Je reviendrais m'excuser en personne auprès de Mareva."
    p8rb7hryc4ch.jpg
    "La discussion est close, je crois Mlle April."
    Gavin Richards retourna à l'intérieur de ce qu'il qualifiait de sa "maison". Je fermais les yeux et poussais un profond soupir. Elle avait de la chance de l'avoir rencontré, cette Mareva. Vraiment beaucoup de chance. Et peut-être... Oui, peut-être qu'ils y arriveraient à eux-deux, en fin de compte. Restait à voir si leur descendance serait également à la hauteur.
    2ou3pixlw3xc.jpg
    April, je pense que tu as fait assez de bêtises pour aujourd'hui, non ? Et puis, ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas juste pris un bon bouquin. Depuis la mort de Justin, sans doute.
    676c0e2yr6ut.jpg
    Au début, Gavin travaillait sur son prochain bouquin puis il vint me rejoindre en attendant l'arrivée de sa chère Mareva.
    rbgnolb012jz.jpg
    Lors que j'entendis celle-ci, je me dépêchai de me fourrer sous les couvertures. Pas vraiment envie qu'elle déchaîne sa colère sur moi, même si je savais que je l'aurais bien mérité...
  • Himari74Himari74 Messages: 1,551 Membre
    Point de vue de Mareva
    C'était sans doute la pire journée de mon existence depuis l'arrivée de Gavin dans ma vie. Entre bébé qui commençait à vraiment me tirailler les entrailles, ma meilleure amie qui me lâchait, l'autre blonde qui avait encore dû profiter de mon absence pour me faire des crasses et cette fichue impuissance à me défendre face aux accusations, j'étais servie...
    79ipw45864go.jpg
    Et... super... Un message de Miko... Pas vraiment envie de lire toutes les insultes dont elle m'agonise.
    "Tu devrais regarder je pense.
    - Gav' ! Tu m'as tellement manqué !
    - Regarde d'abord avant de t'extasier..."
    bo7vrq45hmlc.jpg
    Oh !
    Je sais, je sais, je suis impardonnable mais pardon quand même ma chère petite Mareva ! J'ai vraiment été trop bête de croire l'autre blondie :confounded: Je viendrais m'excuser convenablement chez-toi le plus tôt possible mais je voulais quand même que tu saches comme je me sens mal d'avoir dit tout ça à ton sujet ! Bref, gros bisous et tu restes la meilleure amie que j'ai jamais eue. Encore désolée :kissing_heart:
    PS : Remercie mille fois Gavin pour nous deux ! :blush:
    "Alors ? Bonne nouvelle ?
    - Gav...
    - Oui ?
    - Je t'adore !"
    wubup1cpmsnl.jpg
    Finalement, cette journée n'était peut-être pas si terrible que ça...
    "Au fait, chérie... Tu ne m'aurais pas caché certaines choses...au sujet par exemple, de cette armure que tu te refuses à vendre...
    - Comment le sais-tu ? Enfin, je veux dire... Qui t'en a parlé ?
    - J'ai eu une petite discussion avec Mlle April...
    - Mais comment sait-elle tout ça, cette fille ?
    - Une fille d'Apollon, ça te dit quelque chose ?
    - C'est donc vrai, toute cette histoire ? Désolée de ne pas t'en avoir parlé mais je n'étais pas sûre moi-même de la véracité de tout ça... Et puis, je ne suis même pas sûre de comprendre ce qu'on attend de moi dans cette histoire.
    - Ok, mais la prochaine fois, souviens-toi que je suis là.
    - Mais bien sûr que je le sais ! Pardon... Tu sais comme je peux être bête parfois !"
    Oui, je suis vraiment trop bête. Ils ont raison les autres de me reprocher de ne pas lui faire confiance. Il est génial mon homme. Pendant que je me douchais, il me préparait le repas, bien qu'il ne soit pas très habile de ses mains.
    s6fr9bo79mt8.jpg
    Et pendant que je mangeais son sandwich réalisé tant bien que mal, il réparait la douche que j'avais cassée...
    wp7nq0f49jn7.jpg
    061dllrdmrvr.jpg
    Mais toute sa bonne volonté de m'empêchèrent pas de sombrer d'épuisement après une journée aussi éprouvante et tendue.
    lgnhsp1yo4j6.jpg
    De son côté, la blonde se tint plutôt tranquille les jours qui suivirent, voire même exceptionnellement serviable. Gavin m'avait dit qu'il lui avait parlé et qu'il espérait qu'elle se tiendrait bien désormais mais je n'en espérais pas autant. Elle était très polie, se proposant pour toutes les tâches ménagères. La maison n'avait sans doute jamais été aussi propre.
    vydal7vmtvvt.jpg
    ituolw35gmje.jpg
    Et vint le jour tant attendu.
    hhu49jsztpfo.jpg
    Ce jour-là aussi, elle fut étrangement polie.
    "Oh Mon Dieu ! Surtout, restez calme. Votre mari va vous conduire à l'hôpital pendant que je garde la maison. Oh et aussi ! Si vous pouviez me laisser les numéros de vos lieux de travail à tous les deux pour que je les prévienne que vous ne pourrez pas aller au travail aujourd'hui, ce serait parfait. Je suis passée par là et je peux vous assurer que tout se passera bien si vous restez calme.
    fx8oag5xf41b.jpg
    Niveau calme, moi, j'ai plutôt assuré. C'est pour Gavin que ça a été plus compliqué.
    vakkv4d6wp7a.jpg
    Même si j'avoue que j'ai eu du mal à garder mon calme jusqu'au bout. Notamment quand la fille de l'accueil - qui était très aimable, je ne le nie pas - m'a dit de sa voix professionnelle pleine d'amabilité qu'un bloc se libérerait pour moi si je voulais bien attendre deux jours et trois heures.
    4xcxkfbb0mts.jpg
    Là, je l'avoue que j'ai quelque peu perdu mon self-control.
    xopgmel9gcnv.jpg
    "NON MAIS VOUS ÊTES MALADE ? ÇA VOUS AIT DÉJÀ ARRIVÉ D'ACCOUCHER DANS VOTRE VIE ? VOUS CROYEZ VRAIMENT QUE JE VAIS DIRE "NON BÉBÉ ! PAS MAINTENANT, MAMAN EST OCCUPÉE !" ALORS VOUS ALLEZ M'APPELER UN MÉDECIN DE SUITE !
    - Pas la peine de le prendre sur ce ton... Je vais voir si on peut se débrouiller autrement. Mais vous avez intérêt à vous dépêcher de le faire sortir celui-là parce que le planning va être serré."
    jnkdly3av7bl.jpg
    Non mais je rêve ! Elle est folle cette bonne femme ! Elle tient vraiment à avoir trois morts sur la conscience ? Moi et le bébé et Gavin par crise cardiaque ?
    Finalement, j'ai pu accoucher, soutenue moralement par Gavin qui compatissait même un peu trop.
    vu7hv6kycisq.jpg
    Dites bonjour à une adorable Eurydice !
    o4z5qc0vw9ib.jpg
  • sirhc59sirhc59 Messages: 22,909 Modérateur
    Modifié (octobre 2017)
    Bienvenue au nouveau-né ! ;)
  • nicolasBnicolasB Messages: 4,673 Membre
    Bienvenue à Eurydice, et moi je me méfie toujours de la blondasse là, j'lui fais pas confiance :mrgreen:
    Les CC c'est le MAL !!
    Pensez à redimensionner vos images et les convertir en jpg avant de les mettre sur le forum ! Merci : Tuto cliquez ici
  • LuluswanLuluswan Messages: 3,955 Membre
    Ah, April m'a tellement énervée sur ce chapitre ! Mareva n'a déjà pas bien confiance en elle, il faut que cette April vienne lui gâcher sa relation avec sa meilleure amie.
    Heureusement, Gavin a su réparer les dégâts, et maintenant ils sont au courant de l'histoire d'April ce qui devrait les aider à mieux comprendre. Mais il reste encore beaucoup à faire...
    Bienvenue à Eurydice :)
    Challenge 7 bambins - La vie des Bambini (terminé) *** Challenge 100 bébés - Le compte-rendu des Conti (terminé)
    Not so Berry Challenge - Une aventure haute en couleurs (terminé) *** Défi crise financière - Quand Lulu s'y met (terminé)
    Challenge Génération - G4 - La lignée Berry perdure (en cours) *** Lulu fait des challenges
    dfy0i9rh65ac.jpg
  • KanneliaKannelia Messages: 11,837 Membre

    @Himari74 : quel bon moment de détente comme d'habitude, chez toi :)
    Et comme tu me fais rire avec ta "blondasse" :D
    Que mijote t-elle ? Gav n'a pas l'air de se laisser faire...lol...
    J'ai hâte de voir la petite Eurydice bambin :)
    1s32g5wq01nj.jpg




  • pytisapytisa Messages: 6,004 Membre
    Oh bienvenue à Eurydice :love:
    Cet épisode était riche en émotions, dis donc. J'étais vraiment peinée de découvrir à quel point la confiance entre Mareva et Miko était fragile, à quel point il a été facile pour April d'emballer Miko :(
    Et puis, quel revirement de situation! L'aveu d'April à Gavin. Quel homme, celui-ci :blush:
    Déjà hâte de découvrir la suite :blush:
    k1unfss6ygwa.png
  • Himari74Himari74 Messages: 1,551 Membre
    @sirhc59 Merci ! :wink:

    @nicolasB Merci :wink:
    Bah alors ? Je croyais que c'était ta super copine :tongue::mrgreen:

    @Luluswan Ah April...Elle est forte pour frapper les autres là où ça leur fait mal... :sweat:
    Espérons... :innocent:
    Merci ! :smile:

    @Kannelia Merci ^^ :smile:
    Gavin, il peut devenir très méchant si on s'en prend à sa petite famille :mrgreen:
    Pour Eurydice, je pense que vous ne la verrez bambin que dans le prochain épisode... :smile:

    @pytisa Merci ! :blush:
    C'est vrai que c'est triste de voir comment April a réussi à briser en quelques instants cette amitié alors qu'elle n'était qu'une inconnue... :neutral:
    Je vois que Gavin a du succès :tongue:

    Chapitre 9 Les ennuis ne sont jamais terminés
    Point de vue d'April
    "Alors, M.Richards ? Vous êtes père depuis maintenant cinq minutes, quels sont vos sentiments sur le sujet ?
    - Eh bien, je croyais être déjà le plus heureux des hommes en ayant rencontré ma femme, mais maintenant, elle m'offre une adorable petite fille, que rêver de mieux ?"
    j17a7vltauus.jpg
    Ça m'écœure. Elle ne mérite même pas la moitié d'un type comme lui. Je me suis bien tenue, non ? J'ai été gentille, serviable et tout ce que vous voudrez ! Qu'est-ce que ça m'apporte ? Regarder deux amoureux qui se font des mamours tandis que la brave April les regarde en souriant, c'est ça ? Il est mignon le p'tit Gavin mais c'est pas mon truc à moi, d'être gentille. J'sais pas comment on fait. Mes parents me l'ont jamais appris. Ma mère, j'l'ai jamais connue et mon père... ah, mon père ! Il était fort pour apprendre les mots qui blessent... moins fort pour ce qui était des gentilles leçons, des câlins et des relations père-fille. D'toutes façons, les enfants, ça comprend pas quand les adultes parlent, pas vrai ? Et puis, papa il était trop occupé à jouer au séducteur pour s'occuper des gamins qui en ressortaient. Les mômes, c'était pas son problème. Un blond, deux blonds, trois blonds, trop chouette, c'est comme les moutons ! Tu les rentres au pré pour qu'ils broutent et puis tu les comptes avant de t'endormir, point. C'est cool d'être papa au pays des Dieux.
    Arrêtez de vous regarder dans le blanc des yeux bon sang ! L'amour, ça existe pas. C'est que dans les contes de fées que le prince épouse Cendrillon. Dans la vraie vie, Cendrillon, on la laisse sur un coin de trottoir et puis on oublie qu'elle existe, on ferme les yeux, on se bouche les oreilles, parce que si on s'occupait de tous les pauvres gens qui peuplent les trottoirs, on aurait pas fini. Sûr que c'est de sa faute, si elle a fini là. Elle avait qu'à faire comme tout le monde, elle s'en serait mieux sortie. Et elle peut attendre, Cendrillon, y'aura pas de prince charmant. Les princes charmants, il trouve qu'une fille comme Cendrillon, elle est répugnante et ils s'enferment là-haut, dans leurs châteaux dorés où il y a déjà bien assez de princesses idiotes aux bijoux étincelants pour qu'on n'ait pas besoin d'aller chercher sa princesse au fond d'une poubelle.
    rbhaej8kciu9.jpg
    Qu'est-ce que tu veux, la naine ? C'est toi, leur Eurydice chérie ? Mais tu crois quoi ? Ils n'ont pas besoin de toi. Personne n'a jamais besoin des enfants. Ça pue, c'est laid et ça crie au moindre souci. C'est bien la seule chose que ça sait faire, d'ailleurs. Regarde, ils t'ont déjà oubliée dans leur délire d'amour. Toi, tu es faible, comme je l'étais. Il suffirait d'un geste pour que tu ne cries plus jamais. Plus jamais. Tu ne saurais jamais comme la vie peut faire mal. Tu serais sans doute mieux comme ça. Tu rejoindrais les anges dans le ciel avec leurs jolies ailes et leurs auréoles. Tu serais la plus heureuse des petites fille. Tu es tellement petite. Toute, toute petite. Tu sais, j'ai eu enfants, moi-aussi. Il était tout petit, comme toi. Trop petit et trop faible pour pouvoir faire quoi que ce soit. Ils l'ont tué si facilement. Mais moi, je suis faible. Je suis bien incapable de te tuer alors que ça réglerait tous mes problèmes. Je pourrais enfin réaliser ma vengeance. Ce serait tellement simple...
    d44ytk51bdhf.jpg
    "Qu'est-ce que vous faites au juste ?"
    Je sursautai, manquant lâcher la petite Eurydice qui se mit à pleurer.
    "Posez-la immédiatement ! Qu'est-ce que vous essayiez encore de faire ? Qu'est-ce que je vous ai fait pour que vous tentiez de me voler tout ce que je possède ? Maintenant, j'exige une réponse !
    - Je, je vous assure que je ne faisais rien ! Elle... Je... Je l'ai juste prise dans mes bras, sans y penser et je...
    - Ça suffit maintenant ! Il faut que nous aillons une discussion. Il y a des tas de questions que j'aimerais vous poser, n'espérez pas vous en tirer comme ça !"
    27e1o3gj7atj.jpg
    "D'accord, je vais vous dire tout ce que je sais."
    C'était trop tard pour reculer, maintenant. J'avais beau la détester par tout un tas d'aspect, elle était la fille de Maïa. Elle avait le droit de savoir.
    qv8loa99hb5s.jpg
    Je lui dis tout. En commençant par la première fois où j'avais rencontré Maïa jusqu'à mon envoi ici par Apollon.

    Point de vue de Mareva
    Ce qui était sûr, c'était qu'April n'avait pas eu la vie facile. Pour la première fois, en l'écoutant parler, j'eus l'impression d'entendre son cœur. Elle parlait de ma mère avec une sorte d'admiration fascinée. Elle parlait de Justin avec tout son amour vibrant dans sa voix, ainsi que tout son désespoir après l'avoir perdu. Elle parlait de son fils avec une tendresse maternelle bien qu'elle ne l'ait connu que quelques instants. Elle parlait de son père avec... un mélange de crainte et de colère. Elle parlait, les yeux tournés vers le ciel, semblant être plongée dans cet univers qu'elle seule connaissait. En l'écoutant, j'essayai de m'imaginer une toute petite April avec de grands yeux couleur de ciel qui essayait de comprendre pourquoi est-ce que son père ne venait jamais l'embrasser avant de se coucher. Puis je me mis à songer à mon propre père qui avait toujours été là, pour moi, avec son gros rire, sa joue râpeuse, et son grand cœur. Je songeai à la petite Mareva qui se trouvait encore au fond de mon cœur et songeai que, finalement, je n'avais pas été si malheureuse que ça...
    Quand elle eut fini, nous nous relevâmes. Elle sembla surprise quand je la pris dans mes bras.
    7x9r2mb27s0y.jpg
    "April... Je suis sûre qu'il y a quelqu'un qui t'attend, pas loin d'ici. Moi-aussi, j'ai cru que je ne retrouverais jamais quelqu'un d'aussi formidable que... quelqu'un d'aussi formidable. Mais maintenant, j'ai Gavin, j'ai Eurydice et je suis parfaitement heureuse.
    - Tu... Tu crois ?, demanda-t-elle d'une voix timide.
    - Sûre et certaine.
    - Mareva... Je ne sais pas comment te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi depuis que je suis arrivée. Toi et ton Gavin, je ne méritai vraiment pas de tomber sur des gens comme vous. Maintenant, je crois qu'il est temps pour moi de quitter la scène. J'ai déjà causé assez d'ennuis comme ça et il est grand temps que je prenne mon indépendance. Je suis désolée de ne pas pouvoir rester jusqu'à votre mariage, comme promis. J'essaierai de voir si je peux y être malgré tout... Enfin, si vous m'acceptez pour ce jour si spécial...
    - Mais bien sûr que nous t'accepterons !
    - Bref, je vais partir au plus tôt mais avant cela, je peux peut être me racheter un peu. Je n'ai pas beaucoup de talents, hormis ceux que mon sang divins m'ont donné. Cependant, je pense pouvoir vous être utile si vous acceptez de me suivre sans poser de questions...
    - Mmmm... Pourquoi pas...
    - Génial ! M. Richards ! Je vous emprunte votre femme pour un moment !"
    Quelques minutes plus tard, après m'avoir forcé à m'engouffrer dans un taxi, nous arrivâmes dans une boutique. En voyant la devanture, je blêmis.
    "April, tu es folle ? Ce genre de choses ne m'ira jamais !
    - S'il te plaît ! Essaie au moins !"
    Elle avait l'air ravie comme une petite fille qui aurait visité pour la première fois Disneyland. Même un cœur de pierre n'aurait pas pu résister à ces deux yeux de biche qui me fixaient d'un air suppliant. J'acceptai donc d'enfiler ce qu'elle me mettait sous le nez avec le sentiment profond que je serais parfaitement ridicule dans cette robe digne d'un conte de fées.
    p26m4y2fccac.jpg
    "C'est bon ? Madame est satisfaite ?
    - Non... ce n'est pas exactement ça... Essaies-en une autre. Je reviens dans deux secondes."
    wuhljp4snzbv.jpg
    J'en essayai donc une, qui était déjà moins extravagante que la précédente pendant qu'April filait dans un coin du magasin. Elle en revint, quelques instants plus tard, une énorme pile de vêtements à la main, qu'elle abandonna dans les bras d'une vendeuse en lui demandant de lui garder ça dans un coin. Enfin, elle revint vers moi, ayant délaissé sa jolie robe bleue pour des habits tout neufs.
    "Désolée mais je n'en pouvais plus... Je ne sais pas depuis combien de jours je porte cette robe mais mon quota naturel c'était plutôt trois tenues par jour que trois jours par tenue... Hey ! J'peux savoir ce que c'est que ça, Mareva ?"
    vu7omxuza6uh.jpg
    - Elle est jolie, pas vrai ?
    - Bien ce que je pensais : y'a du travail. Désolée ma chérie mais je n'approuve pas du tout ! Viens par là, j'vais te montrer un peu ce que c'est que l'habit qu'on porte pour le plus beau jour de sa vie !"
    Elle passa une bonne partie de la journée à me traîner de rayons en rayons. Mais au final, elle fit effectivement un miracle.
    zlv25fk9uds2.jpg
    Et elle me refit de même toute une garde-robe.
    "Merci beaucoup, April. Tu sais, je t'avais mal jugée, moi-aussi...
    - Finalement, je retire ce que j'ai dit... Le sang de Maïa coule dans tes veines, Mareva. Je m'excuse pour tout ce que j'ai t'ai fait subir. Je te souhaite bien du courage pour la suite mais, maintenant, je sais que toi et Gav', vous pouvez tout surmonter. Seulement, si jamais - ce qui va très certainement arriver - tu croises d'autres demis-dieux sur ta route, n'oublie pas qu'ils n'ont pas choisis ce qu'ils sont devenus... Tout le monde n'a pas la chance d'avoir des parents comme les tiens...
    - Bon courage à toi, April ! Je sais que tu trouveras, toi-aussi, quelqu'un qui te poussera vers le haut.
    - Peut-être bien..."
    xaad3swbo0z0.jpg
    Elle partit sur ces mots, sans se retourner. Je regrettai presque de la laisser partir après toute cette cohabitation conflictuelle, j'aurais voulu en savoir plus sur elle, sur ma mère. Je n'arrivai pas à imaginer ma mère amie avec cette blonde qui courait les galeries marchandes avec l'assurance de la citadine qui s'y rendait tous les jours. Ma mère, dans mon imagination, était une sorte d'Amazone farouche, galopant les forêts et préférant la compagnie des écureuils à celle des hommes. April et Maïa, vraiment ? Elles étaient belles toutes les deux, mais là s'arrêtaient leurs points communs... Quel étrange duo elles devaient former !
    09h439aiy5tc.jpg
    Je finis tout de même par rentrer, laissant là mes réflexions, lorsqu'April eut disparu à l'angle de la rue. Mon nouveau look sembla plaire à Gavin, même si, de toutes façons, je savais bien qu'il m'aimait comme j'étais.
    xicsd0p6bu4t.jpg
    Pour fêter nos retrouvailles dans le cocon familial, je lui fis goûter à mes nouvelles compétences en tant que mixologue.
    p0c9k75f0h3k.jpg
    Et pour une fois que nous avions le temps de nous offrir un petit repas en tête-à-tête, nous ne nous privâmes pas.
    qj8l7fap3ahe.jpg
    Notre petite vie reprit son cours, sans rien pour nous déranger. C'était en tous cas ce que nous croyions. À croire que je n'apprenais pas de mes erreurs. Et que je n'avais pas encore appris que jamais, jamais les Dieux ne renonçaient.
    1k2265gl90rr.jpg
    eufc1ocrrbma.jpg
    Et pendant que Gav' et moi nous occupions à tour de rôle de notre petit monstre, dont les cris nous semblait alors les pires dangers pouvant atteindre notre cercle famille, pendant ce temps...

    À l'est, quelqu'un courait.
    "Pourvu, pourvu que j'arrive à temps, songeait-il. J'ai un étrange pressentiment... Ô s'il vous plaît ! Faites qu'il ne lui soit rien arrivé. Bon sang ! Quel imbécile j'ai été de la laisser comme ça au moment où elle avait le plus besoin de moi ! Maïa, pardonne moi de ne pas avoir su tenir ma promesse ! Et toi, Mareva, attends-moi, je t'en supplie ! Ne fais pas quelque chose que tu pourrais regretter ! J'arrive ! J'arrive !"

    cc5obbxsn6q5.jpg

    Mais de l'ouest, était déjà arrivée la tempête.
    "Hullo ?
    (Allô ?)
    - ...
    - Mother.
    (Mère.)
    - ...
    - Mother, if an answer could burn your tongue, I am really sorry and...
    (Mère, si une réponse pourrait brûler votre langue, je suis vraiment désolé et...)
    - Parce que parler la langue que je t'ai enseignée brûle la tienne, peut-être ?
    - Oh. Sorry, mère. Je vais très bien, merci."
    mc66vxcevmq2.jpg
    "Ne joue pas à ce jeu-là avec moi.
    - If... I mean (Si... Je veux dire) si tu me disais plutôt pourquoi tu appelles ? Quicly ? (Rapidement ?)
    - Mon cher fils, pourquoi devrais-je avoir une raison pour appeler le fruit de mes entrailles dont l'éloignement m'est si cruel ?
    - Oh, please ! (Oh, je vous en prie !) Abrège.
    - J'ai une mission... Non, deux. Deux missions à te confier. La première est une affaire qui concerne de très près les Dieux. Zeus saura se montrer très reconnaissant envers ceux qui pourront l'aider dans cette mission, et tu recevras bien sûr ta part du gâteau... La deuxième est plus... familiale.
    - So ? (Et donc ?) Que veux-tu que je fasse, encore ?
    - J'attends beaucoup de chose de toi, Jérémi. Jusqu'ici, tu as été un fils exemplaire. Il est maintenant temps de prouver ta fidélité à ta mère. Tu dois te mettre en travers du chemin de cette fille, Mareva, l'enfant maudite, fille de Chasseresse. Débrouille-toi avec les moyens à ta disposition. Un enfant d'Aphrodite ne devrait pas avoir trop de souci pour faire tourner la tête d'une jeune écervelée, n'est-ce pas ?
    - Non. But... (Mais...)
    - Les questions viendront après. Ta deuxième mission est plus délicate. Tu es bien à San Myshuno ?
    - Oui, avec Angela.
    - Perfect ! (Parfait !)
    - Pardon ? Mère ? Tu as parlé en ang...
    - Arrête de raconter des sottises ! Je n'ai plus prononcé un mot de cette langue depuis que ton père... Je veux dire, depuis que Iris, cette minable déesse mineure m'a volé ton père avec ses mirages ! Enfin, c'est très exactement le sujet de notre conversation. Angela ne peut pas nous entendre, bien évidemment ?
    - Non. She... (Elle...)
    - Je m'en contrefiche ! Élimine-la. Le plus tôt possible.
    - Whaaat ? Are you mad, mother ? Sincerely ! Why will I... will I... kill my sister ? (Quoiii ? Es-tu folle, mère ? Sérieusement ! Pourquoi est-ce que je... est-ce que je... tuerai ma sœur ? )
    - Elle n'est pas ta sœur ! Je suis ta mère, l'aurais-tu oublié ? Cette fille ne mérite pas de vivre, tu m'entends ? J'aurais dû faire ça depuis le début ! Aphrodite ne tolère pas l'échec, tu entends ? Aphrodite doit être reine sur cette Terre ! Et si tu ne me sers pas comme je l'entends, tu subiras le même sort ! Tout ceux qui s'opposent à Aphrodite en subissent les conséquences ! And, soon, your father will beg me, beg me to come back !
    Am I not the Divinity of Love ? Am I not ?
    (Et, bientôt, ton père me suppliera, me suppliera de revenir. Est-ce que je ne suis pas la Déesse de l'Amour ? Est-ce que je ne le suis pas ?)
    - Oui, mère. Pardon, mère."
    awwcbp01r1b7.jpg
    Mais il n'y avait déjà plus personne à l'autre bout du fil.
    "Mère... Il n'y a qu'en vous que je puisse avoir confiance. Mais... Angela... Je... Je ne peux pas... Ô mère, je ferai tout pour vous mais ne me prenez pas Angela !"
    7wb39pe23f7b.jpg
    Jérémi n'avait rencontré Angela que peu de temps auparavant, alors que sa mère avait sans doute déjà ses plans à l'esprit, des plans dont elle avait bien entendu, évité de lui faire part à cet instant-là. Aphrodite avait gardé son fils, Jérémi, près d'elle toute l'enfance de ce dernier tandis qu'Angela avait grandi chez son père. Le père d'Angela et Jérémi... toute une histoire. Aphrodite avait usé de ses pouvoirs pour séduire le riche et bel Américain. Jérémi était le fruit de cette union factice reposant sur les pouvoirs d'une Déesse enjôleuse. Par la suite, pourtant, ce même homme était tombé amoureux, d'un amour réel cette fois, de la douce déesse de l'arc-en-ciel, Iris. Chose qu'Aphrodite n'avait jamais pu supporter. D'autant plus que l'amour d'Iris et l'Américain durait encore, chose particulièrement singulière dans les amours divins. Angela était la fille d'Iris et de l'Américain. Elle avait grandi dans l'amour et le bonheur de ses deux parents. Jérémi avait grandi au milieu de la jalousie et de la rancune de sa mère. Cependant, prise d'une brusque illumination que son fils n'avait alors pas soupçonné, Aphrodite avait soudainement décidé que son fils rejoindrait Angela à San Myshuno où elle était partie faire ses études, vivant seule dans son appartement. Jérémi et Angela avait donc cohabité. Au début, Jérémi détestait Angela à cause de tout ce que sa mère avait pu lui raconter sur cette fichue fille d'Iris. Mais il s'était rapidement rendu compte qu'il était impossible de détester Angela.
    mbvu0vgazj1o.jpg
    "Non mère. Non mère. Non mère. Si Angela n'avait pas été Angela, je n'aurais pas hésité. Mais là...
    - Jérémi ? Perfect ! We will eat in two seconds ! (Jérémi ? Parfait ! On va manger dans deux secondes !)
    - Angela ?
    - Huh ?
    - I love you. (Je t'aime)
    - I love you too, bro..."(Je t'aime aussi frangin...)
    c1jg0japzbk4.jpg
    "J'espère juste que cette fille de Chasseresse suffira à satisfaire les appétits de ma mère pour le moment...
    - What ? (Quoi ?)
    - No... It's nothing." (Non, ce n'est rien.)
  • LuluswanLuluswan Messages: 3,955 Membre
    Ah, c'est bien que Mareva et April aient eu une discussion avant le départ de cette dernière. Finalement, April n'est pas si méchante.
    Hâte de voir la robe de mariée de Mareva ^^

    Par contre, Mareva et sa petite famille ne sont toujours pas à l'abri. Ce dernier passage inquiète un peu...
    Challenge 7 bambins - La vie des Bambini (terminé) *** Challenge 100 bébés - Le compte-rendu des Conti (terminé)
    Not so Berry Challenge - Une aventure haute en couleurs (terminé) *** Défi crise financière - Quand Lulu s'y met (terminé)
    Challenge Génération - G4 - La lignée Berry perdure (en cours) *** Lulu fait des challenges
    dfy0i9rh65ac.jpg
  • nicolasBnicolasB Messages: 4,673 Membre
    et après on vient dire que je fais souffrir mes sims :mrgreen:, la pauvre Mareva elle est pas arrivé au bout du tunnel.
    Chapitre très sympathique, pressé de voir la suite
    Les CC c'est le MAL !!
    Pensez à redimensionner vos images et les convertir en jpg avant de les mettre sur le forum ! Merci : Tuto cliquez ici
  • KanneliaKannelia Messages: 11,837 Membre

    @Himari74 : encore du suspens... que nous réserve la suite ?
    Mareva semble encore avoir du chemin à parcourir ;)
    Très agréable cette suite et ce moment de détente :)
    1s32g5wq01nj.jpg




  • IsawIsaw Messages: 670 Membre
    Mareva et Gavin, enfin ça se concrétise <3
    Mareva est très jolie enceinte. Bienvenue à Eurydice!
    J'ai beaucoup aimé aussi l'histoire d'April et Maïa qui permet de comprendre le comportement d'April!
    Maintenant j'ai hâte de voir Mareva en mariée <3

    Merci pour cette histoire tellement agréable a lire, j'ai hâte pour la suite :)
    Legacy : Crispin
  • pytisapytisa Messages: 6,004 Membre
    Et bien :grimace: On pense être au bout de nos peines mais point du tout :sweat_smile:
    k1unfss6ygwa.png
  • Himari74Himari74 Messages: 1,551 Membre
    @Luluswan Elles ont fini par s'entendre ces deux-là ! Après de nombreux quiproquo et de belles disputes, elles se seront au moins réconciliées avant de partir... :wink:
    Quant au dernier passage... :smirk:

    @nicolasB Mooooiiiii ??? Faire souffrir mes sims ? Je ne vois vraiment pas ce que tu insinues :innocent:

    @Kannelia Elle n'est pas vraiment arrivée au bout de ses peines... D'ailleurs quand on est un "enfant maudit" comme elle, y arrive-t-on jamais un jour ?
    Merci beaucoup :blush:

    @Isaw Merci !!! :smile: Contente que cette histoire te plaise.

    @pytisa Ah ça... Si tu espérais que le départ d'April arrangerait tout, je crains de devoir te décevoir... :grimace:

    Chapitre 10 Un peu de calme avant la tempête
    Le départ de la blonde April avait ramené un peu de calme dans la maison qui n'était plus troublée que par les pleurs réguliers d'Eurydice que nous nous empressions d'aller calmer à tour de rôle.
    5sbymo3blc8s.jpg
    De mon côté, j'avais presque l'impression d'être redevenue une fille normale. Les histoires de Dieux, de mère enfermée dans une armure de chevalier et d'enfant maudite avaient quitté mon esprit en même temps qu'April. J'avais retrouvé mon incroyable maladresse qui avait pourtant semblé disparaître ces derniers temps. J'étais de nouveau la Mareva que j'étais lorsque j'étais arrivée à Willow Creek.
    armj876guzri.jpg
    Mis à part le fait que j'avais désormais un toit sous lequel dormir et que le nombre de personne vivant sur ce terrain avait triplé.
    1585g6yjfmgg.jpg
    Le temps passait sans que je n'y prenne vraiment garde, ne sachant pas alors qu'il me fallait en profiter, que cela ne pouvait pas durer éternellement. Gavin partait toujours au travail tandis que je dormais encore mais je sentais moins le désespérant besoin d'avoir un soutien, un appui auprès de moi. Aussi, je parvenais presque à ne pas me sentir trop triste quand je me réveillais et que sa place dans le lit était déjà froide.
    vslhhkinljmm.jpg
    Et puis maintenant, je n'étais plus seule. Il y avait toujours ce petit ange qui me souriait dans son berceau lorsque je me levais enfin. Elle était si mignonne, mon adorable petit ange, que je ne pouvais m'empêcher de la prendre dans mes bras quand je la voyais ainsi, toute sage et toute calme mais les yeux bien ouverts.
    9ioxbrysbzzq.jpg
    Elle souriait alors, se laissant bercer doucement par mes bras.
    qvdu89k49w20.jpg
    Un jour, alors que je venais de reposer mon petit trésor, Miko m'appela.
    "Allô ?
    - Marevaaaa ! Je suis vraiment super hyper désolée ! Je voulais t'appeler depuis un moment mais avec le déménagement et tout, j'ai pas pu trouver le temps !!! Je m'en veux tellement pour tout ce qui s'est passé ! J'aurais jamais dû croire l'autre blonde que je connaissais même pas !
    - T'en fais pas pour ça... J'avoue que je t'en ai un peu voulu mais maintenant, April est partie et franchement, ça va beaucoup mieux. Surtout qu'on pu se parler et finalement... je ne dis pas que je ne lui en veux plus du tout pour tout ce qu'elle a pu faire... mais c'est quand même mieux que tout soit expliqué pour repartir du bon pied !
    - T'es vraiment une super amie... Bien meilleure que celle que je suis pour toi... Ça te dirait pas de venir manger un bout au resto' avec moi ? Je crois qu'on a des tas de choses à se dire !
    - Pas d'souci ! J'appelle quelqu'un pour ma mini-moi et puis j'arrive !"
    0p99wr74bw83.jpg
    Lorsque j'arrivai finalement au restaurant sur mon 34,5, Miko n'avait pas l'air en super forme.
    "Eh ben ! Ça va pas fort, on dirait !
    - Disons que ça retombe, progressivement. Avec le déménagement et tout ça, j'y pensais pas tellement mais maintenant... Darling me manque vraiment... et je te parle même pas d'Akira.
    - Tu es partie... définitivement ?
    - Quand il a appris que je savais pour lui et Amélie, il a même pas fait semblant de nier. Il m'a dit qu'elle allait emménager avec nous parce qu'il était sérieux avec elle et que si ça me dérangeait, j'avais qu'à partir. Ce que j'ai fait. Mais je suis vraiment trop trop déçue... Et puis maintenant que je vis toute seule, je me rends compte d'à quel point je tenais à eux... et surtout, surtout à lui."
    rh9m5r7yq0xn.jpg
    Je lui remontai le moral comme je le pouvais. Je savais bien qu'il n'y avait pas grand chose à faire. J'avais sans doute la mémoire un peu trop courte pour bien des sujets mais je n'avais pas oublié ce que j'avais ressenti le soir où j'avais cru que tout était perdu et qu'April m'avait pris Gavin. Je me doutais bien qu'elle ne serait jamais totalement consolée mais je réussis tout de même à la faire sourire pour prendre notre photo entre copines.
    ffx1dlhp9kvh.jpg
    Lorsqu'elle eut de nouveau un moment de faiblesse au moment de rejoindre la table, j'étais là également. Brusquement, en arrivant devant l'arche derrière laquelle se trouvait notre table, elle fondit en larmes. Je la serra aussitôt dans mes bras.
    zp2pk244neso.jpg
    "D... Désolée Mareva... C'est juste que... Depuis le temps qu'on était ensemble... J'pensais qu'on allait se marier, avoir des enfants... J'aurais jamais cru... C'est vrai qu'il était pas souvent dans l'apart' ces derniers temps mais... Je sais plus où j'en suis, maintenant... Dire qu'il va se marier avec cette autre sale rose alors qu'il la connaît depuis trois mois !
    - T'en fais pas... Tu trouveras bien quelqu'un qui saura t'aimer comme tu es. Je sais que ça ne va pas te consoler mais si tu veux mon avis, il te méritait pas cet Akira."
    Miko semblait se sentir un peu mieux après ça et nous pûmes commander notre repas en toute tranquillité.
    pqg7ybrgeqbo.jpg
    Pendant que Miko s'excusait et s'éclipsait aux toilettes, je passai un coup de fil à Gavin pour qu'il ne s'inquiète pas en rentrant du travail.
    "Salut chéri ! Je suis au restaurant avec Miko et la petite est chez la nounou...
    - D'accord. Je vais la chercher dès que je rentre et on t'attendra à la maison ! Prends ton temps et amuse-toi bien !
    - Tu es un amour, Gav' ! Merci beaucoup !"
    yc2pa586d3in.jpg
    À son retour, Miko avait vraiment retrouvé la forme. Sans doute se forçait-elle en partie mais elle rayonnait. Elle se mit à me poser des tas de questions sur ma fille et Gavin, s'extasiant sur ma petite famille. Et j'avoue que comme toute maman-poule qui se respecte, j'étais ravie de parler de mon bébé gazouillant et de mon super-mari.
    apapsddre53k.jpg
    Le repas fut également excellent. J'étais une bonne cuisinière mais il me faudrait encore m'améliorer avant d'atteindre le niveau de chef cuisinière d'un restaurant aussi côté que celui-ci.
    6qozr2za58uo.jpg
    Et lorsque je rentrai finalement, je ne m'attendais pas à trouver une aussi jolie surprise.
    n8aolusrjtcv.jpg
    "Juste à temps !
    - Oh Gavin !
    - Je me disais que ça commençait à devenir ennuyeux de ne pas avoir de toit sur notre tête quand on mangeait. Surtout que la petite va bientôt grandir et je ne voudrais pas qu'elle manque de quoi que ce soit. Et je ne voudrais pas non plus avoir à rougir face à ma superbe femme parce que je ne peux pas lui donner tout ce qu'elle mérite.
    - Gav'... Est-ce que je t'ai déjà dit que tu étais un amour ?
    - Je crois oui..."
    tinyxj97w80b.jpg
    s9b45quuz7xo.jpg
    Je m'empressai aussitôt, sans même prendre la peine de me changer, d'aller essayer ma toute nouvelle cuisine.
    9ilt4krrndmc.jpg
    Découvrant également par l'occasion une nouvelle surprise signée Gavin.
    3dc62ejhkw2j.jpg
    Et notre charmante petite vie reprit son cours. Gavin était toujours aussi adorable, malgré les jours qui passaient. Avec nos deux boulots, nous n'avions toujours pas trouvé le temps d'organiser quoi que ce soit pour notre mariage mais je n'en étais pas moins impatiente de porter enfin ma magnifique robe et, bien sûr, d'être liée officiellement à celui qui illuminait chaque jour de ma vie. Il était également un merveilleux père pour Eurydice et bien qu'il dût se lever tôt presque tous les matins, il me doublait souvent de vitesse pour être auprès de la petite fille dès ses premiers pleurs.
    i2hiwhfumfoz.jpg
    J'essayais, pour le remercier de tout ce qu'il pouvait faire pour moi, d'être au moins présente pour partager un petit-déjeuner avant qu'il ne parte travailler. Cela m'obligeait à me lever bien plus tôt que d'ordinaire mais ce n'était rien, tant que c'était pour lui faire plaisir. Et il avait l'air vraiment ravi de pouvoir passe un peu de temps en ma compagnie.
    dq8bl19k24s5.jpg
    Juste au moment où il quittait la maison, une petite voix me tira de la rêverie dans laquelle j'étais plongée.
    "Papa ? Papa pati ?"
    klrg1vq34dyi.jpg
    Je sursautai avant de me tourner vers l'adorable petite bouille d'ange qui me faisait face.
    "Eurydice ? Ben ça alors ma petite puce ! Ton père ne va pas en croire ces yeux quand il va rentrer !"
    Elle était à croquer, ma petite fille. J'avais l'impression de retrouver Gavin dans presque chacun de ses traits et ce n'était pas pour me déplaire. Je pourrais enfin à mon tour lui réserver une jolie surprise.
    kswv9byumkcp.jpg
    "Mon petit cœur, quand je pense à la tête que j'avais au même âge, je me demande presque d'où tu sors ! Tu es la petite fille la plus mignonne que j'ai jamais rencontrée !"
    Elle éclata d'un petit rire ravissant. Je sentais déjà que j'allais être totalement gaga de ma belle Eurydice.
    opc19g24beee.jpg
    Mais qui ne l'aurait pas été devant le petit ange qu'elle était ! Elle me serra de ses petits bras avec tendresse dès que je me levai de ma chaise.
    "Maman dodo !
    - Oui mon pauvre trésor ! Ne t'en fais pas ! Maman va résoudre le problème aussi vite que possible."
    xnf33xwtx7vy.jpg
    Ce fut sportif mais je réussis à la coucher dans mon grand lit le temps que je lui aménage une chambre modeste mais une chambre quand même.
    9tmbdqd4iddg.jpg
    5ojmh17tbox7.jpg
    L'important était que le minimum syndical y soit, non ? Et puis la petiote était trop fatiguée pour se demander où elle allait dormir.
    9vekbgvcgjpn.jpg
    Quelques temps plus tard, Gavin fit son retour. Je me précipitai aussitôt pour un long et langoureux baiser sous les citronniers. Ce soir, je voulais que ce soit un moment inoubliable entre amoureux. Pour une fois que je ne travaillais pas jusqu'à des heures pas possibles.
    y62d6rk2st6b.jpg
    "Tu m'as manqué Marev'... J'ai l'impression que ça fait des jours que je suis parti !
    - N'exagérons rien. Y'en a une autre qui te réclamait, mais elle dort pour le moment.
    - Elle me réclamait ? C'est-à-dire ? Tu as eu du mal avec elle ?
    - Non pas du tout. Oublie, c'est ma surprise.
    - Tu es bien mystérieuse, aujourd'hui.
    - Ça te dirait de faire un tour à l'intérieur le temps que les spaghettis finissent de cuire ?
    - Bien sûr !"
    Nous avions peut-être l'air ridicule à danser dans la cuisine en attendant que le repas soit prêt mais Gav' avait l'air content et je l'étais. C'était le principal. Et puis, le ridicule n'a jamais tué personne !
    hyrfsp0vbfyn.jpg
    Notre petit repas romantique se déroula à merveille. Eurydice nous fit même l'honneur de ne se réveiller qu'une fois ce dîner terminé. Tout était vraiment parfait.
    xqho7uk8q6ue.jpg
    La petite apparut dans la cuisine tandis que Gav' était parti prendre sa douche. Je la nourris en l'écoutant babiller avec entrain.
    mby273zhzuak.jpg
    Gavin eut une exclamation de surprise en entrant dans la cuisine. Je fis la vaisselle tandis qu'il la saisissait dans ses bras avec ravissement.
    "C'est vraiment ma petite Eurydice ça ???
    - Voui !, lança-t-elle en souriant.
    - Ça alors ! Tu es une grande fille, maintenant !"
    kc571aabweaj.jpg
    Ils étaient adorables. Ma petite famille. Oui, tout était vraiment parfait.

    Eurydice
    Papa et maman sont partis faire dodo, eux aussi. Maman m'a dit : "Dissy, tu as le droit de ne pas te coucher tout de suite, puisque tu as fait une grosse sieste mais tu dois être bien sage, d'accord ?" Alors, moi, je vais être bien sage ! Parce que mon papa et ma maman, ils m'aiment beaucoup. Moi-aussi, je les aime beaucoup. Je ne veux pas qu'ils soient tristes. J'ai bien expliqué tout ça au gros nounours bleu. Je lui ai dit : "Billy, il faut être bien sage pour que papa et maman soient bien contents !" Billy, c'est le nom du nounours. Billy, il est très gentil et il m'écoute toujours. Moi, je sais que Billy il est un peu timide, alors il ne parle pas beaucoup. Mais il est très gentil, en fait !
    tcihfq3rqx2z.jpg
    Pour que maman et papa soient bien contents, j'ai décidé de les aider. J'ai bien vu comment mama elle faisait le manger. Alors j'ai voulu faire tout pareil, pour que maman elle ait pas à le faire demain. J'ai pris le gros truc marron que maman elle a utilisé. Mais après, c'était trop haut et pis y'avait trop de boutons pour que je me souvienne lequel c'était. Du coup, j'ai tout rangé comme une bonne petite fille sage. Tant pis. Les trucs de grand c'est trop compliqué.
    lbrwzbs62z3c.jpg
    C'est plus marrant de jouer aux petits cubes. Mais bon, c'est énervant aussi au bout d'un moment.
    dyx1fasucrq6.jpg
    Alors j'ai joué aux poupées. Mais sans faire de bruit pour pas réveiller papa et maman. Les poupées, c'est papa qui me les a achetées pour mon "nanniversaire", qu'il a dit. Elle est jolie la princesse mais elle est pas bleue comme Billy. Du coup, je l'ai mordue pour la rendre bleue. Ça a pas marché mais elle s'est mise à pleurer. Elle est pas gentille la poupée. Elle aurait pu réveiller papa et maman !
    ww7e7ti3xtqx.jpg
    Je suis allée faire dodo après. Mais je crois que j'aurais pas dû paskeu quand je me suis réveillée, papa il était parti et maman, elle était vraiment très bizarre. Je me suis mise à pleurer paskeu maman elle avait même pas vu que j'étais réveillée et que je m'étais fait popo dessus. Mais maman, elle était vraiment bizarre. Elle restait devant la porte d'entrée, toute droite, sans me regarder. Et quand j'ai pleuré, elle m'a dit :
    "Eurydice ! Tais-toi un peu !
    - Mais z'ai fait popo !!!
    - Tu es impossible, décidément !"
    wij74tsvjh9j.jpg
    Moi, ça me faisait très peur. J'avais l'impression que c'était pas ma maman et qu'il allait se passer quelque chose de très grave. Du coup, j'ai re-pleuré.
    "Tu es odieuse aujourd'hui ! Maman a besoin d'air. Je vais te déposer chez la nounou dès que j'aurais fini avec le jardin. Et jusque là, tu te tiens tranquille ou je te mets au lit !"
    Alors maman elle s'est mise à arroser les plantes. Mais elle sifflotait pas comme d'habitude. Elle regardait dans le vide. J'avais très peur. J'ai demandé à maman de rester s'occuper de moi aujourd'hui mais je crois qu'elle ne m'a pas entendu.
    26iwq8pwfbw7.jpg

    Mareva
    Ce matin, je m'étais réveillée avec une terrible migraine, sans vraiment en connaître l'origine. J'avais loupé le départ de Gavin, ce qui n'avait fait qu'accentuer ma sensation de malaise. J'avais été dure avec Dissy, plus qu'elle ne le méritait sans doute. J'avais l'impression de n'être pas moi-même et j'avais vraiment besoin de prendre l'air.
    md7qfhj0o1pf.jpg
    Je me rendis au parc de San Myshuno. Mais en arrivant là-bas, je me sentis encore plus mal. Juste à côté de moi, se trouvait un jeune homme. Pour l'instant, il me tournait le dos. J'avais à la fois l'envie de fuir, loin, très loin de lui et en même temps... je sentais un trouble s'élever dans mon cœur. Honte et attirance s'y mêlaient. Qu'est-ce qui me prenait ? Ce n'était pas mon genre de m'emballer comme ça pour un inconnu !
    x9gqgubrik50.jpg
    J'aurais dû écouter ce sentiment qui m'intimait de fuir, fuir au plus vite. Mais je n'arrivais pas à m'y résoudre. Je me contentai donc de m'éloigner vers le coin opposé du parc. Au dernier moment, je me retournai. Je croisais son regard et scellai ainsi mon destin.
    j9dvbdbu45h8.jpg
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Return to top