Nous comptons sur l'extrême précaution de chacun pour ne pas dévoiler le mystère ou les pistes autour de StrangerVille aux autres joueurs. Usez et abusez des balises de spoiler lorsque vous parlez du pack !
A partir de juin 2019, EA ne prendra plus en charge le jeu Sims 4 sur les ordinateurs Mac qui n'ont pas de système d'exploitation Metal et les PC avec un système d'exploitation 32 bits. Plus d'informations ici

[Histoire] Le passeur

«13456717
MissCoMissCo Messages 956 Membre
juin 2016 modifié dans Histoires & Challenges
Bonjour !

C'est encore moi avec une énième histoire. Elle me trotte en tête depuis pas mal de temps maintenant et j'ai décidé dans un premier temps de l'écrire sans pour autant penser à la faire vivre à mes sims. Puis j'ai commencé par créer l'héroïne et ses différents accolytes et de fil en aiguille j'ai pris des photos et voici où j'en suis aujourd'hui.

Je sors un peu de ma zone de confort en m'essayant à un monde plus fantastique en espérant être à la hauteur...!


Bonne lecture à tous ! :)

Partie 1 : 1.1 / 1.2 / 1.3 / 1.4 (1ère partie) / 1.4 (2ème partie) / 1.5 / 1.6 / 1.7 / 1.8/ 1.9 / 1.10
*******

Partie 1

1.1

Elle prenait tout juste son petit-déjeuner. Il était déjà 11heures à l'horloge de la cuisine mais la nuit avait été courte et agitée. Elle mastiquait nonchalamment sa tartine de confiture le regard flou, perdu dans le paysage qu'elle apercevait derrière la fenêtre. Elle n'avait pas spécialement faim mais elle avait pris l'habitude depuis des années déjà de manger au réveil, que son estomac en fasse la demande ou pas. Son café refroidissait dans son mug. Elle en bu une gorgée et fit la grimace en avalant le liquide froid et trop amer pour elle. Elle engouffra le dernier morceau de tartine dans sa bouche et se leva pour débarrasser la table. Elle déposa le récipient quasiment plein dans l'évier et partie dans la salle-de-bain prendre une douche. Elle ne se souvenait plus depuis quand elle prenait une douche le matin. Avant, enfant, elle détestait les douches jugeant qu'il faisait bien trop froid le matin pour se mettre nue sous de l'eau qu'elle ne pouvait supporter que juste tiède. Elle préférait se laver brièvement au lavabo, s'habillant au fur et à mesure que les différentes parties de son corps étaient propres.

ittx61vum33r.jpg

Elle actionna le bouton de sa mini chaine-hifi. La musique emplissait la petit pièce. Elle aimait cette musique tapageuse. Celle qui vous empêche de réfléchir, de penser. Celle qui vous étourdit légèrement, suffisamment pour vous permettre de vous relaxer dans la vapeur d'eau chaude. Mais le son de la chaine-hifi ne suffisait parfois pas à extraire toutes les pensées de la jeune femme. Souvent alors que son corps se laissait aller sous le jet d'eau qui le caressait, elle avait un sursaut où son regard s'agrandissait et ses membres se raidissaient.

6evi38qfn6cb.jpg

Elle regardait, paniquée la porte de la salle-de-bain se demandant si elle n'avait pas allumé le gaz ou laissé la porte d'entrée grande ouverte. Cette boule au ventre qu'elle connaissait bien reprenait sa place, son cœur s'accélérait soudain envoyant une décharge à son cerveau qui reprenait son hyperactivité d'angoissé. Elle fermait l'eau à toute vitesse, sortait hors de la douche, s'emmitouflait brièvement dans sa serviette et sortait en trombe de la salle-de-bain prête à agir. Un air froid vint se poser sur ses épaules nues, contrastant avec la douce chaleur de la pièce qu'elle venait de quitter mais rien de suspect ne lui sauta aux yeux. Elle inspecta sa gazinière, vit que la porte d'entrée était belle et bien fermée et s'assura ainsi qu'elle n'encourait aucun danger.

"Un jour tu vas finir par devenir folle ma pauvre", souffla-t-elle en retournant finir sa toilette.

1xqvimvzklfx.jpg

Apolline venait de fêter ses 30 printemps il y avait à peine quelques jours. Ses parents et ses amis, le peu qu'elle avait, le lui avait souhaité en l'appelant ou pour les plus feignants, en envoyant un petit sms pour dire qu'ils n'avaient pas oublié ou alors, bien lu leur notification Facekoob. Apolline ne fêtait jamais ses anniversaires, ni quoi que ce soit d'ailleurs. Elle n'aimait pas spécialement le monde car qui disait monde, disait beaucoup de prénoms à retenir ce qui stressait énormément la jeune femme. Elle souffrait depuis quelques années de perte de mémoire. Elle avait fait plusieurs tests afin de découvrir l'origine de ses troubles mais rien n'était ressorti. Elle essayait de contrer ses trous de mémoire en notant tout ce qu'elle faisait dans des petits carnets qu'elle ne quittait jamais. Elle avait eut beaucoup de mal, ainsi que sa famille; à s'habituer à cette nouvelle "manie" comme l'appelait son père. Les gens la regardaient toujours bizarrement lorsqu'elle notait où elle avait garé sa voiture et qu'elle se remémorait en plein milieu de la rue où elle devait se rendre. Apolline avait appris au fil du temps à ignorer ces regards et chuchotements, et s'accordait souvent à dire que sa vie tenait à l'existence de ses petits carnets de cuir.

mlgjobdinklm.jpg

Elle avait décidé depuis peu de partir de chez ses parents et de prendre sa vie en main en aménageant dans un charmant petit appartement. Ceci n'était pas sans risque pour Apolline et cette envie de liberté s'accompagnait souvent de stress car elle signifiait aussi de noter rigoureusement tout sans exception si elle ne voulait pas mettre le feu ou bien noyer son mobilier à cause d'un robinet resté ouvert. Mais elle s'y était relativement bien faite et même si parfois elle se faisait quelques petites frayeurs, elle s'épanouissait dans sa nouvelle vie. Surtout depuis qu'elle avait rencontré son voisin, Emmanuel.

Il habitait en dessous de chez elle. Il était déjà là quand elle avait emménagé et à voir son appartement, cela faisait plusieurs dizaines d'années qu'il y habitait. Emmanuel était un vieil homme au caractère un peu baba-cool. Alors que la plupart des hommes de son âge sont nostalgiques de leur ancienne chevelure, lui arborait de magnifiques cheveux longs qui lui tombaient négligemment sur les épaules. Emmanuel était veuf et passait toute sa journée chez lui à peindre ou à errer dans la résidence. Mais depuis qu'une jolie jeune femme avait établi résidence juste au dessus de chez lui son quotidien avait changé. Ils étaient un peu devenus les deux inséparables. On pouvait les croiser assis sur les fauteuils du dehors à rire ensemble ou bien sur la terrasse d'Apolline tôt le matin, à prendre un café chaud.

glzsaec7b356.jpg

Apolline tenait une boutique pas très loin de son appartement. Elle pouvait partager avec des passionnés ou simplement des curieux, sa passion qu'était pour elle la photographie. A partir du moment où elle avait pris conscience que sa mémoire faiblissait et continuerait de décroitre avec le temps, elle avait découvert la photo. Cette dernière lui permettait de garder graver à tout jamais des souvenirs qui, s'ils ne parvenaient pas à s'inscrire dans sa tête, le seraient à jamais sur du papier glacé. Elle avait pris goût pour cette technique et grâce à un apport qu'elle avait de côté, pouvait à présent en vivre. Elle avait donc installé un studio photo et vendait tout ce qui tournait autour de sa passion.

jt0vbpapwm3j.jpg

Depuis qu'elle avait rencontré Emmanuel et son talent de peintre, il n'était pas rare de découvrir de ses peintures dans la boutique d'Apolline qui avait complètement craquée sur l'aptitude du vieil homme. Ce dernier n'était pas ingrat et pour la remercier de l'importance qu'elle accordait à ses "croutes" comme il les appelait, il venait régulièrement lui donner un coup de main.

csg44xp89q1k.jpg

Ils adoraient passer du temps ensemble. Apolline était loin de sa famille à présent. Elle pensait que l'indépendance passait par la séparation qu'elle souhaitait quasi complète. Et même si ses parents passaient la voir de temps en temps ou prenait régulièrement de ses nouvelles, elle ne semblait guère en manque de leur présence. Quant à Emmanuel, il avait un fils, Rémi, qui vivait à quelques kilomètres à peine de chez lui et qui lui imposait sa présence au moins une fois par semaine. Ils n'étaient pas très proches mais Rémi avait promis à sa mère sur son lit de mort, de prendre soin de son père et d'entretenir son mauvais caractère, ce qu'il faisait avec plaisir.

Lorsqu'Apolline sortie de la salle-de-bain fin prête, elle s'arrêta un instant réfléchissant où elle avait bien pu laisser son dernier calepin. Il n'était pas sur le rebord du lavabo comme elle a l'habitude de le poser, pas sur le lit non plus. Elle se baissa pour regarder dessous au cas où il aurait glissé mais rien non plus. Elle s'assit sur le lit, fermant les yeux pour essayer de se concentrer laissant apparaitre de légères pattes d'oie aux coins des paupières. Ses lèvres se pincèrent en une infime ligne blanche, ses mâchoires se contractèrent, et ses sourcils se rapprochèrent. La contrariété et l'énervement se lisaient sur son visage fermé.

"Raah! Mais c'est pas possible! Saleté de mémoire!" Elle se prit la tête entre les mains en se frappant les tempes. Fatiguée, elle fini par relâcher ses bras et les laissa pendre nonchalamment sur le lit tandis que sa tête s'affaissa contre sa poitrine.

pj31d8m0jdhd.jpg

Se sentant impuissante, elle préféra laisser tomber sa recherche et aller chercher un autre carnet dans sa bibliothèque. Elle traversa le couloir et arriva devant la cuisine, quand un objet posé sur la commode attira son regard. Le carnet était là, négligemment posé sur le rebord prêt à tomber. Elle fit une mou réprobatrice et secoua légèrement la tête, complètement dépassée par son manque de self-control. Elle attrapa le livret et le glissa dans la poche arrière de son jean.

yd3r7l3o5j0z.jpg

Histoire : Le passeur

Retrouvez moi sur mon blog pour tous les petits curieux ;)
Post edited by MissCo on

Réponses

  • SeiryuSeiryu Messages 62 Membre
    septembre 2016 modifié
    Lut ! Et j'adore, avec mes perte de mémoire dut a l’Age je me reconnais un peu en elle même si elle est plus jeune que moi ^^
    Post edited by sirhc59 on
  • AudreyenamorAudreyenamor Messages 323 Membre
    Intéressant ! En favoris !
    :)
  • sirhc59sirhc59 Messages 18,988 Modérateur
    Excellent début. Mais j'ai peur de comprendre ce qui arrive à Apolline. Si jeune... :/
  • LarbreenbouleLarbreenboule Messages 5,695 Membre
    avril 2016 modifié
    Si tu avais encore des doutes sur l'intérêt de ton histoire, je te rassure tout de suite : tu sais parfaitement restituer l'angoisse que ressent Apolline lorsqu'elle est confrontée aux défaillances de sa mémoire et c'est assez flippant... :frowning:
    A quand la suite ? :wink:
  • pytisapytisa Messages 5,679 Membre
    Apolline est un bien joli personnage que tu nous présentes là! Et avec quel talent!
    J'aime beaucoup et le ton et tes illustrations qui sont vraiment très belles; et il me tarde de découvrir si ce carnet est le bon et quelle sera la destinée de cette belle héroïne. :)
    k1unfss6ygwa.png
  • DeerDeerDeerDeer Messages 195 Membre
    De très beaux screens, et une très belle écriture aussi !
    Regarde, un renne !

    en raison d'un pc trop peu perfomant, je ne joue plus et ne vient plus sur ce forum
    Histoires : ARRÊTÉES Perdue[Belle et la Bête] Blue
    Studio : ARRÊTÉ
    DeerDeer's Town
  • MissCoMissCo Messages 956 Membre
    @Seiryu : Je suis à la fois contente et désolée que tu puisses t'identifier à Apolline... Mais merci tout plein! et vive les carnets!! :mrgreen:

    @Audreyenamor : Merciii :kissing_heart:

    @sirhc59 : Merci beaucoup! :heart: On verra bien ce que lui réserve la suite... :confused:

    @Larbreenboule : Merci ! Ca me fait énormément plaisir ce que tu me dis là :heart:
    Pour la suite... Je sais paaaas... :kissing_smiling_eyes:

    @pytisa : Merci pour elle ! Et pour moi aussi :tongue: :heart:

    @DeerDeer : Merci beaucoup ! :kissing_heart:
    Histoire : Le passeur

    Retrouvez moi sur mon blog pour tous les petits curieux ;)
  • FloreliiaFloreliia Messages 2,378 Membre
    Oh dit donc, perte de mémoire ? C'est fou ça, j'admire ton écrit, elle me touche beaucoup ton histoire . J'ai hâte de savoir où cela va mener . ❤️
    ✨✨✨
    | MON SITE 👀 |
    | STUDIO 🛠 |
    | Youtube 📽 |

    ly026215u3nl.jpg







  • DaemonyaDaemonya Messages 5,212 Membre
    Bah mince alors ! Alzheimer avant l'âge c'est pas de bol :o
    En tout cas très bien écrit et de jolis images, j'aime <3 Et Apolline est très jolie ^.^
    Fais gaffe... parc'que j'ai une tronçonneuse ! >:)

    ~ Histoires ~

    Legacy (G1, màj 26/06) : Descendance d'un Taulard (blog/forum)
    Défi Apocalypse : Bref, j'ai tenté l'Apo'. (forum/blog)
    studio|ID origin : Daelyoras
  • SeiryuSeiryu Messages 62 Membre
    @Missco : t'inquiète pas va, mes perte de mémoire sont pas aussi handicapant que c'elle de ta simsette, Heu !! T’est je déjà dis que j'adore le début ton histoire ? ^^
  • LilisimsLilisims Messages 7,323 Membre
    J'ai été scotchée du début à la fin !

  • DinsymeladyDinsymelady Messages 600 Membre
    Vite, la suite !!! ;)
    Origin ID: Dinsymelady ;)
    Facebook: Dinsymelady
  • MissCoMissCo Messages 956 Membre
    @Floreliia : Merci beaucoup ma belle :kissing_heart:

    @Daemonya : On ne sait pas vraiment si c'est ca :wink: Merci tout plein! :heart:

    @Seiryu : T'es sûr que tu veux pas un tit carnet? Tout petit... Ou un post-it alors! :tongue: Merci milles fois! :smiley:

    @Lilisims : Roooh! Ça me fait énormément plaisir! :heart: J'espère que ça continuera :wink:

    @Dinsymelady : Dans la journée normalement :wink:
    Histoire : Le passeur

    Retrouvez moi sur mon blog pour tous les petits curieux ;)
  • DaemonyaDaemonya Messages 5,212 Membre
    Ah mais je me doute que c'est pas vraiment Alzhrimer sinon ils l'auraient diagnostiqué quand même, j'attends impatiemment ton explication :tongue:
    Fais gaffe... parc'que j'ai une tronçonneuse ! >:)

    ~ Histoires ~

    Legacy (G1, màj 26/06) : Descendance d'un Taulard (blog/forum)
    Défi Apocalypse : Bref, j'ai tenté l'Apo'. (forum/blog)
    studio|ID origin : Daelyoras
  • MissCoMissCo Messages 956 Membre
    septembre 2016 modifié
    1.2

    Il était bien 13 heures passées maintenant et elle ne savait que faire. Le magasin était fermé et elle n'avait pas du tout la tête à prendre des photos aujourd'hui. Appeler ses parents ? Pour une fois ils seraient peut-être contents que ce soit elle qui fasse le numéro. Mais non, elle savait que rien d'intéressant ne découlerait de leur conversation et au bout de 5minutes à débiter des banalités tout le monde s'ennuierait et plus personne ne parlerait sans oser pour autant raccrocher. Elle décida donc d'aller rendre une petite visite à son voisin, voir ce qu'il avait prévu de faire en cette belle journée.

    Elle descendit les quelques marches et après avoir fait cinq petits pas, sonna à sa porte. Elle percevait des bruit de vaisselle à l'intérieur et quelqu'un qui sifflotait un air qu'elle ne connaissait pas. Elle sonna une deuxième fois, pas vraiment sûre qu'Emmanuel ait entendu la première sonnerie. Le sifflotement cessa et des pas résonnèrent jusqu'à elle. Emmanuel apparut sur le pas de la porte, l'air bourru. "Depuis quand tu sonnes ? C'est pour me faire savoir que je suis sourd?" Il tourna le dos à Apolline et s'enfonça dans l'appartement.

    "Pour une fois que je suis polie!" La jeune femme pénétra à son tour à l'intérieur en refermant la porte derrière elle, un sourire au coin des lèvres.

    0ode8mum9152.jpg

    Après quelques années à côtoyer le vieil homme, elle ne s'offusquait plus de son air grincheux et brusque. Elle avait apprit à le connaitre et à lire en lui tout ce que ses paroles ne savaient dire.

    "Qu'est-ce qu'on s'en balance de la politesse à mon âge!", il s'approcha du frigo et se tourna vers Apolline qui avait pris place autour de la table. "Tu veux un fruit ?"

    "Non merci, j'ai pas faim" Elle laissa son regard vagabonder sur les murs de la cuisine. Elle connaissait cet appartement et avait parcouru sa décoration "Vintage" des centaines de fois déjà. Mais à chaque fois qu'elle venait ici une atmosphère apaisante l'enveloppait, une odeur de vieillerie l'enivrait et la rassurait. Elle n'a jamais pu expliquer le plaisir que lui procurait cet appartement mais elle s'y sentait bien. La tapisserie était vielle et commençait à se décoller par endroit. Emmanuel avait placé quelques uns de ses tableaux par ci par là mêlés à de vieilles photographies en noir et blanc. Rien n'avait été refait depuis le décès de sa femme ça allait faire 13 ans. Emmanuel se sentait bien dans ses murs, ses meubles et ses souvenirs. Il aimait parfois se laisser tomber dans son fauteuil dans son salon, devant la cheminé à se laisser croire que sa femme l'observait. Il n'y a qu'un endroit qui lui était complètement réservé. Une toute petite pièce que son épouse avait bien voulu lui céder s'il promettait de lui laisser gérer toute la décoration du reste de l'appartement. Il avait accepté, se moquant pas mal de tout ce qui était tapisserie, moquette ou coussin, tout ce qui pour lui n'était qu'un monde étrange que seules les femmes pouvaient comprendre; et il avait créé son atelier de peinture. Son univers, son antre rien qu'à lui où personne n'était autorisé à pénétrer sans sa permission et rares étaient ceux à qui il l'accordait.

    qp7snc3wkot9.jpg

    "Tiens j'ai un tableau qui devrait te plaire au fait!"
    Emmanuel était venu s'assoir en face d'Apolline, une pomme à la main.

    "Il est où ?"

    "Dans la pièce, vas-y. Tu me diras s'il t'intéresse ou pas"

    zi49bvblne5k.jpg

    La jeune femme se leva et se dirigea vers la porte se trouvant à droite de la porte d'entrée. Elle forçait légèrement et raclait le sol ayant déjà laissé plusieurs trainées. La pièce était vraiment exiguë juste de quoi mettre un chevalet, quelques tableaux abandonnés, posés au sol et une sorte d'étagère en palettes. Le tableau était sur le chevalet. Apolline fut frappé par son originalité. Emmanuel peignait surtout des natures mortes mais rarement des portraits ou de l'art abstrait. Elle sembla figée, ne pouvant détacher son regard de la jeune fille qui était représentée. Le tableau était en noir et blanc avec quelques légères touches de rouge à certains endroits. Son visage semblait difforme par rapport au reste de son corps. Elle n'aurait su dire avec certitude si cette personne était vivante ou morte, réelle ou surnaturelle, faite de chaire ou d'air. Mais elle savait que la toile lui plaisait.

    6we4ajwbsb4m.jpg

    Elle ressortie de la pièce pour retrouver le vieil homme qui la dévisageait cherchant à savoir quelle impression lui avait donné sa création.
    "Pas mal du tout! Je pense que je vais te l'emporter pour la galerie."

    "Parfait! Ca me débarrassera."

    Apolline revint à table et sorti son calepin de la poche de son jean pour noter de prendre le tableau avant de partir.
    Emmanuel la regarda faire du coin de l'œil. "Tu sais j'aurais pu te le rappeler"

    "J'évite de trop dépendre des autres tu le sais bien. Puis mieux vaut deux tu l'auras,..."

    "Non mais! Dis que je suis sénile tant que tu y es!"

    "Toi non mais moi oui."

    La jeune femme s'était soudain refermée sur elle-même. Emmanuel bougea sur sa chaise se sentant responsable de son malaise. Il posa sa main ridée laissant apparaitre quelques unes de ses veines bleutées, sur la main fraiche de sa jeune voisine. "Ne t'en fais pas choupette, ça finira bien par s'arranger."

    Apolline haussa les épaules en relevant la tête. Ses yeux s'étaient embrumés et ses joues avaient rougie. Elle plongea son regard mélancolique dans celui de son ami qui se voulait réconfortant. Elle dévoila un léger sourire prouvant que tout en elle n'était pas que désolation et redonnant un peu de courage à Emmanuel pour lui sourire en retour.
    "On verra bien. En attendant j'ai mon copain; dit-elle en attrapant son carnet et en le secouant devant elle.

    f094f862apx2.jpg

    Après un long moment à rester sans rien dire ni faire. Apolline sortit enfin de sa torpeur remarquant le regard d'Emmanuel toujours posé sur elle. Il n'avait pas émit le moindre son, ni fait un seul geste, attendant patiemment que sa voisine reprenne ses esprits. Il était vieux maintenant. Il était souvent pris de vertiges et de fatigue durant la journée, et ça devait être lui logiquement qui aurait dû perdre la tête. C'est lui que cette saleté de maladie devait attaquer et pas une si jolie jeune femme, une fleur si délicate et en plein épanouissement de l'âme. Il aurait voulu changer les choses, inverser les rôles, faire qu'Apolline puisse vivre pleinement. Mais c'était au dessus de ses pouvoirs et tout ce dont il était capable était de rester présent et de prendre soin d'elle.

    g6y6kapeeb84.jpg

    Le vieil homme se secoua légèrement les épaules et le dos qui s'étaient engourdis. Il inspira profondément et expira tout en reculant sa chaise pour se lever.

    "Tu devrais aller te reposer choupette, lui dit-il en lui posant la main sur l'épaule. Tu as l'air crevé."
    Il exerça une légère pression qui finit par éveiller complètement la jeune femme ainsi que son esprit embrumé par de sombres pensées. Elle se leva vivement faisant racler la chaise sur le carrelage et obligeant Emmanuel à se reculer.

    3ov5iilkoi8w.jpg

    "Tu as raison! Je vais rentrer chez moi et m'allonger un peu. La nuit a été courte."
    Elle déposa un léger b.aiser sur la joue du vieil homme et partit rejoindre son lit sur lequel elle s'effondra et s'endormi instantanément, épuisée émotionnellement.

    32ne7v92s6xc.jpg
    Post edited by sirhc59 on
    Histoire : Le passeur

    Retrouvez moi sur mon blog pour tous les petits curieux ;)
«13456717
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Return to top